19 avril, 2014
Accueil » SOCIETE » SOLIDARITE ISLAMIQUE AU SENEGAL : Près de 32 millions de l’Apij aux indigents
SOLIDARITE ISLAMIQUE AU SENEGAL : Près de 32 millions de l’Apij aux indigents

SOLIDARITE ISLAMIQUE AU SENEGAL : Près de 32 millions de l’Apij aux indigents

Trente deux (32) millions. Telle est la somme que l’Association de Prédication Islamique pour la Jeunesse (Apij) a répartie entre des centaines de démunis de la région de Dakar. C’était hier à la mosquée du Point E.
L’Islam, c’est un truisme de le mentionner, est une religion de paix et de solidarité. Et chaque jour que Dieu fait, les multiples facettes qu’elle renferme sont visibles à travers les actions de bienfaisance mises en œuvre par des personnes et des structures qui s’en réclament. Fidèle à sa vocation d’organisation non gouvernementale, soucieuse du bienêtre des populations, sans distinction d’appartenance religieuse et confessionnelle, l’Association de Prédiction Islamique pour la Jeunesse a appuyé des démunis de la région de Dakar. Ibrahima Niang qui en est le président, a exposé les détails de ladite action. « Nous avons procédé à l’octroi de la zakat à 323 orphelins, la prise en charge des frais de 4 mariages, l’ouverture de boutiques au profit de chômeurs, la distribution de chaises roulantes à des handicapés et de vélos à des personnes qui peinent à se déplacer pour rallier leur lieu de travail, de réservoirs d’eau ayant une capacité 1000 litres, des fontaines, des kits alimentaires, des bourses d’études pour les élèves des écoles coraniques et françaises », a t-il informé. Interpellé sur la provenance de l’argent, M. Niang indiquera que les 32 millions qui ont servi à l’appui des orphelins et à l’achat du matériel, proviennent, essentiellement, du partenaire de la structure qu’est Dar El Ber Society des Emirats Arabes Unis. Bien qu’étant basée à Dakar, l’Apij intervient dans toutes les régions du Sénégal, par la construction de mosquées et de forages, la mise en place de fontaines et des complexes sanitaires. A propos de la périodicité des actions sociales, M. Niang fera remarquer que les orphelins sont appuyés tous les quatre mois par leurs parrains des Emirats Arabes Unis.

Jacques Gomis

REWMI QUOTIDIEN