Education

SOLUTIONS AUX GRÈVES DANS L’ENSEIGNEMENT Le CADE préconise une  loi sur l’effectivité du quantum horaire

  • Date: 19 mai 2016

 Pour permettre aux enfants de jouir de leurs droits à une éducation de qualité remplissant le quantum horaire nécessaire (900 heures), Pèdre Ndiaye, le président du Cercle des amis et défenseurs des enfants (Cade) invite l’État à sévir contre les grèves cycliques des enseignants, invitant du coup les députés à voter une loi exigeant l’effectivité du quantum horaire.

« Les députés doivent voter une loi pour garantir l’effectivité des 900 heures à l’école. Ainsi, quelle que soit la durée des grèves, elle n’excèdera jamais la barre du quantum horaire érigé en loi. Les grévistes sauront que, désormais, il y a 900 heures à accomplir à tout prix. Autrement, l’État est obligé de sévir pour protéger les intérêts de l’enfant », a dit Pèdre Ndiaye. S’exprimant dans un discours devant la Commission éducation de l’Assemblée nationale, M. Ndiaye a souligné que l’intérêt supérieur de l’enfant sera au centre de cette loi. « Cette proposition de loi qui dit aux adultes (gouvernement et syndicats confondus) : stop, basta, ça suffit ! Réglez vos problèmes ailleurs et tout de suite mais laissez à l’enfant au moins ses 900 heures », a poursuivi Pèdre Ndiaye.

Selon lui, aujourd’hui, rien ne garantit à l’élève, la possibilité d’assurer une année scolaire normale, c’est-à-dire conforme au quantum horaire requis. « Dès lors, il revient aux différents acteurs et partenaires de l’école d’apporter des réponses aux interrogations suivantes : Quelle place occupe l’enfant dans le système éducatif au Sénégal ? Accorde-t-on la priorité à l’intérêt de l’enfant ? », a-t-il dit.

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15