Accueil / Education / SOLUTIONS AUX GRÈVES DANS L’ENSEIGNEMENT Le CADE préconise une  loi sur l’effectivité du quantum horaire

SOLUTIONS AUX GRÈVES DANS L’ENSEIGNEMENT Le CADE préconise une  loi sur l’effectivité du quantum horaire

 Pour permettre aux enfants de jouir de leurs droits à une éducation de qualité remplissant le quantum horaire nécessaire (900 heures), Pèdre Ndiaye, le président du Cercle des amis et défenseurs des enfants (Cade) invite l’État à sévir contre les grèves cycliques des enseignants, invitant du coup les députés à voter une loi exigeant l’effectivité du quantum horaire.

« Les députés doivent voter une loi pour garantir l’effectivité des 900 heures à l’école. Ainsi, quelle que soit la durée des grèves, elle n’excèdera jamais la barre du quantum horaire érigé en loi. Les grévistes sauront que, désormais, il y a 900 heures à accomplir à tout prix. Autrement, l’État est obligé de sévir pour protéger les intérêts de l’enfant », a dit Pèdre Ndiaye. S’exprimant dans un discours devant la Commission éducation de l’Assemblée nationale, M. Ndiaye a souligné que l’intérêt supérieur de l’enfant sera au centre de cette loi. « Cette proposition de loi qui dit aux adultes (gouvernement et syndicats confondus) : stop, basta, ça suffit ! Réglez vos problèmes ailleurs et tout de suite mais laissez à l’enfant au moins ses 900 heures », a poursuivi Pèdre Ndiaye.

Selon lui, aujourd’hui, rien ne garantit à l’élève, la possibilité d’assurer une année scolaire normale, c’est-à-dire conforme au quantum horaire requis. « Dès lors, il revient aux différents acteurs et partenaires de l’école d’apporter des réponses aux interrogations suivantes : Quelle place occupe l’enfant dans le système éducatif au Sénégal ? Accorde-t-on la priorité à l’intérêt de l’enfant ? », a-t-il dit.

Share This:

À voir aussi

KAOLACK : L’IA APPELLE À RÉFLÉCHIR SUR LES ‘’RÉSULTATS CATASTROPHIQUES’’ DU BAC TECHNIQUE

L’inspectrice d’académie de Kaolack (centre), Khadidiatou Diallo, a fait part de la nécessité de mener …