Accueil / Education / Sommés de quitter leur immeuble à Dakar : Les étudiants de Tamba menacent de paralyser l’école

Sommés de quitter leur immeuble à Dakar : Les étudiants de Tamba menacent de paralyser l’école

Ils ont donné le ton ce samedi à Tambacounda en délogeant tous les élèves des lycées de la ville. Aucun établissement d’enseignement secondaire public n’a fait cours ce samedi. La cause est connue, les étudiants en furie ont empêché tout enseignement dans ces structures scolaires. Ils réclament la prise en charge de leur problème, devenu préoccupant. Depuis deux ans maintenant, les appartements qu’ils occupaient à Dakar au Point E menacent ruine. Ils ont été sommés de quitter les lieux avant le 15 de ce mois. Cette situation fait qu’ils sont désorientés et ahuris. Ils sont revenus au bercail rencontrer les autorités locales pour une prise en charge urgente de leur problème. Cependant, constatent-ils, ces dernières font dans le dilatoire et semblent peu soucieuses de leur situation.

Face à la presse, Abdoulaye Bâ, président de l’Union communale des élèves et étudiants de Tamba (Uceet), fulmine : «Tant que notre problème n’est pas pris en charge de manière concrète, nous paralyserons le système scolaire.» Pis, poursuit l’étudiant, «notre sortie des appartements va coïncider avec la date des examens, et cette situation mène d’office vers notre échec». «Nous ne pouvons pas passer la nuit à la belle étoile et vouloir le lendemain matin nous présenter dans les salles d’examen. C’est même ahurissant», rugit le président de l’Uceet. Qui se désole : «Les autorités doivent prendre à bras-le-corps le problème pour que demain les fils de la région puissent faire partie de l’élite du pays. Nous avons rencontré le préfet, le maire et même le gouverneur». «Cependant, aucune perspective pouvant nous rassurer n’a été notée. Toutefois, nous ne désespérons pas et mettrons en branle notre plan d’action qui consistera à paralyser le système jusqu’à ce que des solutions concrètes nous soient proposées. Sans nul doute que le bras de fer va perdurer. Nous avons pris langue avec un courtier qui nous a trouvé un logement R+2 à la Gueule-Tapée avec 6 appartements», informent les étudiants. «Cela pourra permettre de loger la centaine d’étudiants dans le désarroi en ce moment. Mais aucune autorité ne veut s’engager dans la résolution du problème», s’offusquent les étudiants. Abdoulaye Bâ termine en rappelant que «plusieurs dizaines d’étudiants tambacoundois passent la nuit dans les couloirs et d’autres à la belle étoile. Il faut leur venir en aide».

 Le quotidien

À voir aussi

Pour sauver l’année scolaire l’Ois invite à l’Etat à respecter les accords signés avec les enseignants

Sauver l’année scolaire 2017-2018 est le combat des membres de l’Organisation des Instituteurs du Sénégal …

Saint-Louis : des étudiants de la faculté de lettres formés sur la maitrise du système d’information géographique

Des étudiants de la faculté des Lettres de l’Université Gaston Berger (UGB) de Saint-Louis ont …