Accueil / ECONOMIE / Sommes dues sur les chantiers de l’Anoci : Le Pdg d’Eiffage Sénégal estime sa part à 3 milliards

Sommes dues sur les chantiers de l’Anoci : Le Pdg d’Eiffage Sénégal estime sa part à 3 milliards

Les entreprises engagées dans les chantiers de l’Anoci courent toujours derrière des retards de trésorerie. Malheureusement, reconnaît le président directeur général de Eiffage Sénégal, Gérard Sénac, qui fait partie des maîtres d’ouvrage que l’Etat doit de l’argent, ‘la somme due est difficile à estimer’.

Source : Walfadjri
Pour l’entreprise qu’il dirige, qui exécute deux chantiers dans le lot des ouvrages –les tronçons Place bienvenue pharmacie des Mamelles et Patte d’Oie aéroport Yoff, ‘la somme due par l’Etat est évaluée à peu près à trois milliards de francs’. Mais le problème, souligne M. Sénac, ‘on parle beaucoup de milliards, il faut savoir que si l’on fait cinq milliards de chiffres d’affaire par mois et si l’on doit être payé dans 60 jours, au bout de 90 jours, on va être à sept ou huit milliards de dus’. ’Et rien que le chiffre d’affaires fait cinq milliards par mois, dix milliards en deux mois, etc., analyse le Pdg de Eiffage Sénégal, et l’Etat au bout du deuxième mois ne nous remet que cinq milliards par mois’. Avec ces retards de trésorerie, Gérard Sénac pense que l’Etat a été peut être dépassé par la rapidité des travaux fait par les entreprises concernées. Parce que toutes ont travaillé de jour comme de nuit et cela n’a pas pu suivre au niveau de la trésorerie de l’Etat. Et c’est sûr, fait savoir M. Sénac que ‘les entreprises ont besoin d’argent’. C’est pourquoi il lance un appel à l’Etat qui pense-t-il ‘est conscient des grands travaux engagés et conscient de l’urgence de payer les entreprises’.

À voir aussi

BRVM: Atépa reconduit  P. C. A

Les Assemblées Générales Ordinaires de la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM) et du Dépositaire …

Importation de la volaille: Le Sénégal maintient toujours l’interdiction

Le ministre en charge  du Commerce, de la Consommation, du Secteur informel et des PME, …