21 octobre, 2014
Accueil » ACTUALITES » Sommes-nous patriotes de circonstance?
Sommes-nous patriotes de circonstance?

Sommes-nous patriotes de circonstance?

Un coup d’état constitutionnel déjoué par un peuple le 23 juin 2011, des soldats au service du peuple retenus en otage ce jour en Casamance et des réactions quasi inexistantes face à leur sort. Sommes-nous des patriotes de circonstance ?

Il a fallu qu’une chaine privée se rende en Casamance pour que les sénégalais puissent être édifiés sur la situation actuelle au Sud du Sénégal. Chacun peut interpréter à sa façon la démarche de SenTV, l’Etat a le devoir d’interroger les responsables de cette chaine sur le reportage que le peuple n’a pas pu regarder. Mais, il est important d’attirer l’attention de l’opinion nationale sur le véritable problème qu’est la prise en otage d’un peuple à travers ces diambars. Aujourd’hui, c’est tout une nation qui doit réclamer la libération de ses fils qui ont pris l’engagement de servir et de protéger le Sénégal qui restera indivisible.

Le problème casamançais ne sera jamais résolu par les armes mais par une réelle volonté de dialogue entre sénégalais et il est important de préciser le rôle important que pourraient jouer les familles religieuses comme celle de Médina Baye qui a su résoudre le conflit de DARFOUR et qui, par le biais de son Khalif Général Cheikh Tidiane Ibrahima Niass, avait écrit au Président de la République Macky Sall pour lui proposer une solution de sortie de crise. En conséquence, j’en appelle à la mobilisation des religieux, des autorités étatiques, de tous les citoyens pour la libération immédiate de nos soldats et pour le retour de la paix dans cette région qui reste notre fierté de par ses dignes fils, ses richesses et sa beauté.

Cheikh Moubarack Wade

Président de l’association « Mon Sénégal à Moi »