Accueil / ACTUALITES / Sommet d’Accra : Gadio fusille la presse ‘partisane’ de l’échec

Sommet d’Accra : Gadio fusille la presse ‘partisane’ de l’échec

Le neuvième Sommet de l’Union africaine (Ua) qui s’est tenu du 1er au 3 juillet dernier à Accra, la capitale du Ghana, a été jugé, par une certaine presse, comme un échec. Des allégations que le ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères, Cheikh Tidiane Gadio a balayées d’un revers de main.

Source : Walfadjri
Au retour du sommet auquel ont pris part les cinquante-trois pays du continent africain, le ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères a procédé, vendredi dernier, à une restitution de cette rencontre qui se déroulait à huis clos. A cet effet, Cheikh Tidiane Gadio n’y est pas allé par quatre chemins pour descendre une certaine presse qui ne s’est pas gênée d’annoncer l’échec du sommet de l’Ua avant même que les rideaux de la rencontre ne soient tombés. Selon M. Gadio, très en verve, ‘il y a eu un acharnement suspect de la presse étrangère qui a décrété l’échec du sommet’. Pour lui, il y a des forces tapies dans l’ombre, qui pensent que l’Afrique ne doit pas s’unir et elles se donnent les moyens de saboter les rencontre entre Africains. ‘C’est une question d’intérêt économique’, juge-t-il.

Selon le chef de la diplomatie sénégalaise, ‘le sommet d’Accra est un succès. Il y a eu quarante et une interventions de chefs d’Etat sur un débat central avec un seul point à l’ordre du jour : la création d’un gouvernement d’union’. Et les avis contraires des journalistes ont fait dire à Cheikh Tidiane Gadio qu’il y avait ‘des journalistes formatés pour venir assister à l’échec du sommet’. Aussi a-t-il demandé aux journalistes africains d’avoir une position critique par rapport à la presse étrangère. ‘Il faut éviter de reprendre la presse européenne sans aucune critique’, dit-il.

Au sortir du neuvième sommet de l’Ua, les officiels qui ont pris part à la rencontre soutiennent que vingt-quatre des présidents africains étaient d’accord pour accélérer l’intégration économique à travers la formation d’un gouvernement d’union. Toutefois, selon le ministre des Affaires étrangères, quelques dirigeants ont proposé qu’une union politique soit


À voir aussi

7 ans de prison requis contre Khalifa Sall

Le procureur Serigne Bassirou Guèye a demandé au juge de condamner Khalifa Sall à au …

Procès de Khalifa Sall : la réquisition du Procureur attendu ce vendredi

REWMI.COM Aujourd’hui, le procès du premier magistrat de Dakar Khalifa Sall et de ses 7 …