Accueil / ACTUALITES / SOMMET DE PARIS- La Société civile presse le pas dans les négociations sur le climat

SOMMET DE PARIS- La Société civile presse le pas dans les négociations sur le climat

 A quelques semaines voire jours de la  Cop 21 sur les changements climatiques à Paris du 30 novembre au 11 décembre, la Société civile ouest-africaine, en conclave à Dakar, se met en ordre de marche.

 Les Organisations de la Société civile de l’Afrique de l’Ouest sont en conclave à Dakar, depuis avant-hier, pour affiner leurs contributions au Sommet de décembre prochain à Paris (Cop 21). Elles invitent à la mobilisation pour réussir le rendez-vous de Paris 2015 et gagner un accord efficace pour réduire les émissions de gaz à effet de serre. Mais le ministre de l’Environnement et du Développement durable, Abdoulaye Baldé, appelle à la prudence soutenant  que les bons résultats attendus de la Cop 21 passent par des négociations minutieuses. Car pour lui, un accord sur le climat ne se décrètera pas mais  se construit avec une expertise de qualité  renforcée par la participation des différents partis impliqués. C’est la  condition d’un accord sur le climat à l’occasion de cette conférence mondiale, a-t-il  fait savoir. Abdoulaye Baldé s’exprimait en marge d’un atelier d’échanges avec les Organisations de la Société civile de l’Afrique de l’Ouest sur le processus de négociations climat, en direction de la Cop 21. Ainsi, Abdoulaye Baldé en appelle-t-il au  partage d’informations et d’expériences qui, à son avis, contribue au renforcement des capacités des acteurs de la Société civile. Il a invité ces derniers à jouer pleinement leur rôle de veille, de sensibilisation et de plaidoyer en vue de l’adoption d’un accord climat juste et équitable à Paris.  Aussi le ministre veut-il capter les recommandations de la Société civile qui s’inscrivent parfaitement, pour reprendre ses propos, dans les attentes des Etats de la sous-région.

«Nous invitons les facilitateurs des sessions à donner de leur mieux pour qu’à l’issue de cet atelier, les acteurs de la Société civile puissent mieux saisir les enjeux de la Cop 21, mais aussi les opportunités qu’offrirait le nouvel accord afin de mobiliser des ressources et aider les populations de la sous-région à mieux faire face aux effets des changements climatiques», a-t-il suggéré.

M. BA

À voir aussi

Leçon de vie et de mort

REWMI.COM- Du rappel à Dieu de Djibo Ka, les hommes politiques doivent beaucoup apprendre. Celui qui …

Dialogue politique pouvoir/opposition- La main-tendue d’Aly Ngouille Ndiaye et… celle invisible de Macky

REWMI.COM- Le tout-nouveau Ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye, n’a pas fait dans la dentelle …