Accueil / ACTUALITES / Sondage DSK : une majorité de Français veut son retrait politique… mais son avis économique

Sondage DSK : une majorité de Français veut son retrait politique… mais son avis économique

Selon un sondage, 53% des Français souhaitent que lors de son intervention sur TF1, Strauss-Kahn annonce son retrait de la vie politique, tandis que les deux tiers d’entre eux n’attendent pas tant une explication sur ses frasques que son diagnostic de la crise.
Quatre mois après son arrestation à New York sur une accusation de tentative de viol, deux semaines après son retour très médiatisé mais silencieux à Paris, Dominique Strauss-Kahn va pour la première fois s’adresser aux Français ce dimanche 18 septembre, lors du JT de 20h de TF1.

L’exercice s’annonce périlleux. Une chose est d’avoir été relaxé par la justice américaine, qui le 23 août a abandonné toutes les poursuites pénales liées à la plainte de Nafissatou Diallo, une autre est de convaincre l’opinion publique.

Qu’il s’agisse de ce qui s’est passé le 14 mai dans la suite 2806 du Sofitel New York, ou de ce qui s’est passé huit ans plus tôt dans un appartement parisien, quand selon son mot, DSK aurait fait des « avances » à la romancière Tristane Banon, qui elle parle de tentative de viol, les explications télévisées de l’ex-patron du FMI sont très attendues. Ou pas…

Un « coup publicitaire » préparé avec « une armée de conseillers » ?

Alors qu’une procédure au civil est toujours en cours aux Etats-Unis, les avocats de la femme de chambre guinéenne n’ont pas manqué de dénoncer « un coup publicitaire » pour DSK, soulignant qu’il va être interviewé par Chaire Chazal, une amie de sa femme, Anne Sinclair…

De son côté, la mère de Tristane Banon, Anne Mansouret, a indiqué hier qu’elle regarderait la prestation de Strauss-Kahn au 20 heures, mais qu’elle ne se faisait guère d’illusion. « Je le connais depuis des années. C’est un communicant qui a dû préparer cette intervention avec une armée de conseillers, de trainings divers et variés pour arriver à dire exactement la parole qu’il convient, avec le clin d’oeil qu’il faut… de façon à enfumer l’opinion publique », a lancé la vice-présidente PS du conseil général de l’Eure.

Strauss-Kahn, mort politiquement mais toujours un avis éclairé ?

En ce qui concerne l’accueil des Français, à en juger par les quelque 60 % des lecteurs de metrofrance.com qui indiquent qu’ils ne regarderont pas DSK, la lassitude semble de mise.

Politiquement en tout cas, selon une enquête Ifop parue ce 18 septembre dans le Journal du Dimanche, l’affaire semble entendue : une majorité des Français souhaite que l’ancien favori des sondages annonce, ce soir, son retrait de la vie politique. Ils sont 53 % dans ce cas de figure, 59 % parmi les sympathisants de l’UMP, 42 % parmi ceux du Parti socialiste.

Seulement 22% des sondés espèrent que contre toute attente il annoncera sa candidature pour 2012, 34% veulent qu’il prenne parti pour l’un ou l’autre des candidats à la primaire, et 48% qu’il précise le rôle qu’il voudrait jouer dans la campagne. Des chiffres qui montent à 47 et 59% parmi les sympathisants PS.

Enfin, manifestement las des questions de moeurs autour de DSK, 35% des Français attendent qu’il fournisse sa version des faits new-yorkais, 64%, et même 72% des sympathisants socialistes qui attendent plutôt de l’ancien patron du FMI un diagnostic et des solutions quant à la crise économique et financière actuelle.

metrofrance.com

À voir aussi

Fin du procès Khalifa Sall: les parties saluent une procédure équilibrée

Rfi.frAprès cinq semaines d’audiences, le procès de Khalifa Sall s’est terminé ce vendredi 23 février …

Au dernier jour de procès, «Khalifa Sall doit être condamné», pour le parquet

Ce vendredi 23 février est normalement le dernier jour du procès de Khalifa Sall. Le …