Accueil / ACTUALITES / Sortie de Youssou Ndour et malaise chez les alliés- Benno dans la tourmente

Sortie de Youssou Ndour et malaise chez les alliés- Benno dans la tourmente

REWMI.COM- La sortie de Youssou Ndour est  inhabituelle, tant sur la forme que dans le fond.

Sur la forme, le fait qu’une émission devant passer le dimanche soit aussi médiatisée, en dit long sur la finesse de la stratégie de communication mise en place pour que ses propos fassent la Une de la presse. Eh bien, cela a été le cas. Objectif atteint à ce niveau, le message a été bien dans tous les supports de communication du moment.

Sur le fond, on n’a jamais vu You parler ainsi de son compagnonnage avec Macky Sall. Tout indique en effet que de l’eau a coulé sous le pont et que les choses sont loin d’être comme avant.

La réalité est que Benno Bokk Yakaar est loin de connaître la stabilité. Il est manifestement habité par les démons de la division, malgré l’unité apparente qui semble être la sienne.

La coalition au pouvoir est hantée par les soubresauts internes qui secouent les différents partis politiques qui le composent.

L’Alliance pour la République (Apr), le Parti socialiste (Ps), la Ligue démocratique (Ld), et dans une moindre mesure le Parti pour l’indépendance et le travail (Pit), ont connu de graves dissensions internes du fait justement de leur compagnonnage avec l’l’Alliance pour la République  (Apr), parti au pouvoir.

Les trois partis cités ont presque éclatés en morceaux avec des scissions internes qui vont à jamais les fragiliser.

L’Apr elle-même connaît des frustrations et des remous en interne que l’exercice du pouvoir arrive pour le moment à maquiller, malgré le caractère profond des incompréhensions pour ne pas parler de crise.

La récente sortie du Médiateur Alioune Badara Cissé, n’hésitant pas á s’en prendre aux organisateurs des législatives et à ceux qui interdisent les marchés, en dit long sur sa frustration et sur le malaise en interne. Car, il n’est pas le seul. Marie-Thérèse Diouf, Abou Abel Thiam, pour ne citer que ceux-là, avaient dénoncé tout haut des dysfonctionnements notés dans le fonctionnement des choses.

Et ils sont nombreux dans ce parti à ne pas apprécier du tout la place qui a été réservée à des transhumants qui les avaient combattus.

Ils rejoignent en cela les premiers alliés de Macky Sall, les partis de la coalition Macky 2012. Nombre d’entre eux n’apprécient guère ce qu’ils appellent un manque de considération, ce que semble dénoncer You sans le dire ouvertement.

Toutes choses qui indiquent que Macky est dans l’obligation de repenser sa coalition. Il s’agit, en somme, de travailler à l’élargir à d’autres forces politiques, partis, mouvements et personnalités prises individuellement.

Tout indique que Benno a montré ses limites. Il est loin d’être comme avant. Compter sur lui est risqué dans un contexte où les frustrations sur le plan social sont un casse-tête pour le pouvoir. Le second tour sera risqué pour un pouvoir qui, du fait justement de la maladresse notée aux législatives et des propos pour le moins controversés de son Ministre de l’Intérieur, aura le mérite de radicaliser son opposition qui va surveiller le processus comme du lait sur le feu.

Le Président Sall doit réussir le double défi de fiabiliser le processus électoral et de renforcer sa coalition dont les différentes composantes ont été durement éprouvées par des révoltes en interne. Et celle du roi du Mbalaax pourrait ne pas être la dernière.

Assane Samb/Rewmi quotidien

À voir aussi

Consulat du Sénégal à Marseille : Bineta Wagué nommée conseiller

La journaliste Bineta Wagué, Conseillère technique en communication à la Primature vient d’être promue. Elle …

CNG : Une marche nationale pour le départ d’Alioune Sarr

Le Collectif des lutteurs ne lâche pas Alioune Sarr. Une marche nationale sera organisée le …