Accueil / ACTUALITES / Sos consommateur sur les coupures d’électricité : ‘Que les autorités privatisent la Senelec et arrêtent de berner la population’

Sos consommateur sur les coupures d’électricité : ‘Que les autorités privatisent la Senelec et arrêtent de berner la population’

Pour résoudre la crise qui secoue la Société nationale d’électricité (Senelec) depuis quelques années, Sos Consommateur propose une panoplie de solutions parmi lesquelles la privatisation de la boîte et la bonne foi des autorités. Ces dernières, selon Sos consommateurs, doivent ‘arrêter de berner la population’.

Source : Walfadjri
‘Les autorités doivent arrêter de mentir. Il y a toujours des contrariétés entre le discours du directeur général de la Senelec et celui du ministre de tutelle’. Ces propos du président de l’organisation Sos Consommateur, Me Massokhna Kane, témoignent du ras-le-bol des populations concernant les coupures intempestives. Face à la presse, hier au siège de la Rencontre africaine pour la défense des droits de l’homme (Raddho), Sos consommateur a proposé la privatisation de la Senelec et s’est indigné de l’absence de la bonne foi des autorités envers les consommateurs.

Pour justifier cette mauvaise foi, Massokhna Kane a brandi des explications que lui aurait apportées en 2003 l’ancien Dg Samuel Sarr sur les investissements de la Senelec. En effet, Samuel Sarr avait soutenu, selon l’avocat, que la Senelec avait 12 milliards de déficit, 24 milliards d’arriérés et il lui fallait 18 milliards d’investissements pour relancer la société. Trois années plus tard, poursuit-il, le même Samuel Sarr est revenu dire qu’il y a un investissement de 174 milliards à la Senelec. Ce qui est curieux dans cette affaire, aux yeux du président de Sos Consommateur, est qu’en dépit de ce gros investissement, la situation de la Senelec a empiré.

En outre, les autorités auraient encore promis de créer une centrale nucléaire pour résoudre les coupures intempestives. Pour Sos Consommateur, le ministre de l’Energie, lui-même, a expliqué qu’une centrale nucléaire se construit entre 10 et 15 années. Et qu’elle nécessite, entre autres, la formation sur 7 années de 150 physiciens, 50 médecins et autres spécialistes du nucléaire. Et Sos consommateur de dire que ces écarts entre les paroles et les actes des autorités ont causé beaucoup de torts aux populations. Des déconvenues qui se sont matérialisées par ‘la recrudescence de délestages énormément, préjudiciables aux entreprises, aux ménages, aux établissements hospitaliers et à l’ensemble des populations’, ont regretté les membres de Sos consommateurs. Des pertes en vies humaines dues à un défaut d’installation de câbles en 2002 à Thiaroye ont été aussi notées, informe Sos Consommateur. Et d’ajouter que la pluie, qui s’est abattue depuis le début de l’hivernage, a causé 400 pannes en même temps sur le réseau. Le pire, arguent les consommateurs, est que le montant de la facture d’électricité augmente de jour en jour. Une augmentation illicite, parce que basée sur de ‘l’arbitraire’, a pesté Me Kane.

Irrités par cette situation fâcheuse, les membres de Sos Consommateur ont déroulé un tapis de solutions sous fond d’exigences. C’est ainsi qu’ils demandent l’audit de la Senelec et la révision du contrat avec Gti. Ils estiment qu’il est nécessaire d’évaluer les préjudices subis par les clients pour trouver des mécanismes de réparation. Un calendrier des délestages également doit être établi pour que les populations soient informées sur les heures de coupures. La privatisation de la Senelec de toute urgence où l’Etat détiendrait 40 % des actions a également été proposée comme solution. La transformation de la caution des abonnés en actions et la mise sur pied d’une campagne d’économie d’énergie où seront associées les organisations de consommateurs font également partie des solutions préconisées par Sos Consommateur. In fine, les représentants des consommateurs demandent l’attrait de la Senelec devant la justice pour connaître qui, entre elle, la Sar, le Gti ou l’Etat est responsable de la situation.

L’organisation pour la défense des intérêts des consommateurs ne ménagera aucune action en vue de l’application des solutions qu’elle préconise.


À voir aussi

 «And Gueusseum» décrète encore 72 h de grève

L’alliance des syndicats autonomes de la santé et de l’action sociale du Sénégal (Asas/And Guesseum) …

Contrats pétroliers: Le Sénégal risque de perdre 400 milliards Fcfa

400 milliards Fcfa. C’est ce que risque de perdre le Sénégal dans les contrats pétroliers …