Accueil / POLITIQUE / Souleymane NDENE NDIAYE à l’inauguration de la permanence du PDS à KAOLACK : «Nous nous soumettrons à la décision du Conseil constitutionnel»

Souleymane NDENE NDIAYE à l’inauguration de la permanence du PDS à KAOLACK : «Nous nous soumettrons à la décision du Conseil constitutionnel»

A Kaolack où il procédait à l’inauguration de la permanence du Parti démocratique sénégalais (Pds), samedi matin, en présence de l’ensemble des responsables libéraux de la région et d’une assistance nombreuse, le Premier ministre, Souleymane Ndéné Ndiaye, directeur de campagne du président Wade, après un appel à l’unité des Libéraux, a déclaré que « si le Conseil constitutionnel venait à invalider la candidature du président Wade à l’élection de 2012, son parti s’y plierait ».

Cependant, Souleymane Ndéné Ndiaye dit n’avoir aucun doute sur la recevabilité de la candidature de Me Wade. Appréciant le débat instauré autour de la question de cette candidature, notamment sa légalité sur le plan du droit proprement dit, le directeur de campagne de Me Wade a souligné que le droit n’est pas une affaire de tailleur, mais bien de spécialistes. Selon lui, au Sénégal, la loi qui gouverne la matière des élections, c’est la Constitution. Et Souleymane Ndéné Ndiaye de dire à l’endroit de « ces pseudo-spécialistes, qui passent leur temps à dire des choses pour lesquelles ils ne sont pas experts », qu’en ce qui concerne la candidature de Me Wade, la recevabilité ne pose aucun doute. C’est là en tout cas son opinion personnelle, en tant qu’observateur politique, en tant que juriste. « Si, par extraordinaire, la candidature de Me Wade était déclarée irrecevable, nous nous soumettrons à la volonté du Conseil constitutionnel, et nous ne ferons pas autre chose », a déclaré le Premier ministre.

Grande mobilisation des militants

Pour ce qui est de la nouvelle permanence des Libéraux de Kaolack, il s’est félicité de la grande mobilisation des militants et sympathisants du Pds qui viennent de démontrer que le parti est plus que jamais fort dans la région. La détermination des femmes, des jeunes et des adultes à l’occasion de ce grand rassemblement est à suffisance révélateur du vent d’unité et d’engagement qui souffle à Kaolack, a souligné Souleymane Ndéné Ndiaye qui, dans le même ordre d’esprit, a félicité et encouragé l’ensemble des responsables libéraux présents à cette manifestation à renforcer l’unité qui les caractérise aujourd’hui. A son avis, la permanence qui vient d’être inaugurée appartient à tous les Libéraux de la commune comme du département de Kaolack.

Il y avait du monde, samedi, au quartier Léona. Une assistance extrêmement nombreuse des militants et sympathisants libéraux mobilisés par certains responsables du Pds qui ont rivalisé d’ardeur et d’initiatives.

D’ailleurs, l’engouement était tel que certains militants n’avaient pas manqué de scander les noms de leurs responsables respectifs, tout en soulevant des pancartes.

Le Premier ministre en a profité pour rappeler l’objectif final qui n’est autre que la réélection du président Wade au premier tour, en février 2012. Chose qui ne sera faite que dans l’unité. Aussi, a-t-il appelé tous les Libéraux de Kaolack, responsables et militants confondus, à renforcer l’unité.

Démonstration de force

Pour la ministre d’Etat, Ndèye Khady Diop, l’inauguration de la permanence a été l’occasion pour notre parti de montrer sa force et sa vitalité dans la commune de Kaolack. A son avis, il fallait également en profiter pour rendre hommage à Me Wade pour tout ce qu’il a fait pour la région et pour les responsables de Kaolack qui occupent diverses fonctions. Selon elle, la réélection de Me Wade doit être, aujourd’hui, la priorité du Pds.

Mêmes sentiments de satisfaction pour Fatou Taya Ndiaye qui a salué l’unité des responsables libéraux de la commune.

Quant à Karim Cissé, le secrétaire général adjoint du Gouvernement, Mame Samba Ndiaye, maire de Ndoffane et responsable des cadres libéraux, et Amadou Matar Bâ, président de la fédération de Nioro, ils ont insisté sur l’importance de l’acte posé par le Premier ministre, dans le cadre de la réunification de la famille libérale dans la commune de Kaolack, le département et la région. Un travail qui a été entamé depuis quelque temps et qui a donné des résultats tangibles. Pour eux, c’est la voie royale pour réélire le président Wade dans toutes les contrées de la région, en 2012.


À voir aussi

Youssou Ndour sur la présidentielle de 2019 ‘’Bientôt on saura qui est qui”

La bataille de la présidentielle de 2019 est déjà lancée. Mais pour Youssou Ndour, il …

Presidentielle 2019 « Le serment de Mame Adama Guèye… »

Maître Mame Adama Guèye a procédé, ce week-end, au lancement officiel de son mouvement « Sénégal …