Accueil / ACTUALITES / SOULEYMANE NDÉNÉ NDIAYE SUR LA RÉDUCTION DU MANDAT PRÉSIDENTIEL « Macky Sall n’a aucun choix que de passer par la voix référendaire »

SOULEYMANE NDÉNÉ NDIAYE SUR LA RÉDUCTION DU MANDAT PRÉSIDENTIEL « Macky Sall n’a aucun choix que de passer par la voix référendaire »

 Depuis quelques jours, le débat politique reste dominé au Sénégal par la réduction du mandat présidentiel. À Ziguinchor, où il prenait part à la finale de la Coupe du maire, Abdoulaye Baldé, l’ancien Premier ministre sous Wade a asséné toutes ses vérités à l’actuel locataire du Palais de la République. Selon lui, « Macky Sall n’a aucun choix que de passer par la voix référendaire ».

  La question sur la réduction du mandat du président de la République continue de faire couler beaucoup d’encre et de salive. Cette fois, c’est l’ancien Premier ministre de Wade qui s’invite au débat. À Ziguinchor, où il assistait à la finale dédiée à son ami, le Maire Abdoulaye Baldé, Souleymane Ndéné Ndiaye n’a pas échappé aux questions des journalistes. Interrogé sur la réduction du mandat présidentiel, le Maire de Guinguinéo n’a pas caché ses vérités au président Sall. « Il n’a aucun autre choix que de présenter la proposition d’une loi référendaire à l’avis du président de l’Assemblée nationale et à celui du Conseil constitutionnel », a-t-il indiqué, avant de clamer haut et fort que c’est la Constitution qui l’oblige. L’avocat de formation semble être formel sur cette affaire qui risque d’affecter la justice de notre pays. Selon Souleymane Ndéné Ndiaye, sur cette question de la réduction du mandat du président de la République, la Constitution elle-même stipule que cela ne peut se faire que par voix référendaire. Ce qui l’amène à dire que le président de la République n’a pas le choix. Il est alors obligé de passer par la voix référendaire pour arriver à réduire ou non son mandat. Mais l’ancien Premier ministre sous Wade n’a pas manqué de faire un clin d’œil à ses amis juristes. « Peut-être qu’il y a des juristes sorciers qui vont inventer autre chose, mais la Constitution, de ce point de vue-là, ne souffre d’aucune interprétation possible », soutient-il. Pour le Maire de Guinguinéo, le président est tenu de soumettre le projet de loi sur la modification de son mandat au Peuple par la voix du référendum.

Abdourahmane DIALLO

À voir aussi

RIZICULTURE PLUVIALE : PLUS DE 160 000 TONNES PRODUITES EN 2016 À SÉDHIOU

Sédhiou,  (APS) – La région de Sédhiou a obtenu en 2016 une production de riz paddy …