Accueil / ECONOMIE / Soutenabilité de la dette Le FMI  exhorte au renforcement de la mobilisation des recettes fiscales

Soutenabilité de la dette Le FMI  exhorte au renforcement de la mobilisation des recettes fiscales

Le Directeur du Département Afrique du Fonds monétaire international (FMI), M. Abebe Aemro Selassie, a demandé aux  autorités sénégalaises de renforcer la mobilisation des recettes fiscales pour soutenir les dépenses de développement et maintenir la soutenabilité de la dette.

 «À l’avenir, il sera important de renforcer la mobilisation des recettes fiscales pour soutenir les dépenses de développement dont le pays a tant besoin et maintenir la soutenabilité de la dette ». C’est la déclaration faite par le Directeur du Département Afrique du Fonds monétaire international (FMI), M. Abebe Aemro Selassie, à l’issue de sa visite au Sénégal du 22 au 25 mars 2018. Selon lui, le Sénégal a réalisé des progrès impressionnants dans la mise en œuvre de son Plan Sénégal Émergent (PSE) ces dernières années, ce qui a engendré une forte croissance économique, une réduction de la pauvreté et des améliorations du niveau de vie.  « J’ai félicité les autorités pour les progrès réalisés », a-t-il ajouté. Récemment, le Ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, Amadou Ba, a défendu à l’Assemblée nationale le projet de loi n°29/2017 modifiant certaines dispositions du Code général des impôts. Peut-être que cela pourra aider  les autorités à mobiliser  plus  de  ressources.  Ce qui a poussé  Amadou Ba à dire : « Le Sénégal s’est fixé de mettre en place une fiscalité efficace et efficiente par la simplicité et la cohérence dans l’articulation de ses règles, l’efficacité dans sa fonction de mobilisation  de ressources et l’équité dans sa fonction d’instrument de politique  économique et sociale ».

Concernant la zone de  l’Union économique monétaire ouest africaine, le Directeur du Département Afrique du FMI a eu l’occasion d’aborder les récents développements dans la région avec le Conseil des Ministres de l’UEMOA. A l’en croire, la région a réalisé des progrès économiques considérables, avec des taux de croissance élevés au cours des six dernières années. Pour maintenir cette tendance et limiter les déséquilibres macroéconomiques, dira-t-il : « j’ai souligné l’importance de respecter les délais pour la réalisation du critère de convergence des pays de l’UEMOA sur un déficit budgétaire maximal de 3 pour cent du PIB à l’horizon 2019, tout en mobilisant davantage de recettes pour créer de la marge budgétaire ». A cette occasion, Abebe Aemro Selassie a remercié le Président Macky Sall, le Ministre de l’Économie et des Finances M. Amadou Ba, le Gouverneur de la BCEAO M. Tiémoko Meyliet Koné, l’ensemble des ministres des finances de l’UEMOA ainsi que les autres officiels pour leur chaleureuse hospitalité.

Zachari BADJI

À voir aussi

Soutien à Auchan : La CAP est né

Un Collectif d’appui à Auchan Sénégal (CAP Auchan Sénégal), vient d’être mis sur pied. Le …

Touba : 5.000 lampadaires pour illuminer la ville sainte

Dans certaines rues de Touba, il n’y a pas même d’éclairage public, les lampadaires ne …