Accueil / ACTUALITES / Soutien au fils de Wade : Imams et Oulémas adoptent la «Génération du Concret»

Soutien au fils de Wade : Imams et Oulémas adoptent la «Génération du Concret»

Si Karim Wade souhaite accéder au pouvoir exécutif, il peut désormais compter sur l’Association des Imams et oulémas pour le développement et la reconstruction du Kabada, une des vingt-trois collectivités locales située au Nord du département. Souleymane Traoré, chargé de mission à l’Oci, y a officiellement installé le mouvement de soutien à la «Génération du concret».

Source : Le Quotidien
Le président, El Hadj Mamadou Diallo, grand marabout à Diallocounda, justifie l’engagement politique des chefs religieux du Kabada auprès de Karim Wade par trois caractéristiques du père. D’abord, le guide religieux est convaincu que Wade père aime le Sénégal de toutes ses forces, de toute son intelligence et de toute son âme, comme en atteste son volume quotidien de travail pour le Sénégal. Ensuite, il pense que le chef de l’Etat est l’homme qu’il faut, non pas au Sénégal, mais à l’Afrique, en ce qu’il dispose d’une perle d’idées nouvelles du genre à sortir le pays et le continent du sous-développement par le culte du travail. Adepte de la formule «tel père, tel fils», El Hadj Mamadou Diallo est d’avis que seul Wade fils peut continuer et améliorer l’œuvre du père. «Weddi, guiss boku ci». Tel est le concept de «Génération du concret» dévouée, dit-il, au travail. S’adressant aux nombreux jeunes venus des quinze villages environnants, le tout nouveau coordonnateur de la «Génération du concret» dans cette partie du département, reste convaincu que seul le travail peut tirer le Sénégal des larves incandescentes de la pauvreté. Pour montrer l’inactivité et la paresse de certains de ses fidèles, le marabout explique que ce sont les étrangers qui détiennent le pouvoir économique au Kabada, une preuve que les autochtones ne sont pas dévoués au travail. Ibrahima Diop, au nom de la jeunesse, a reconnu que Mamadou Diallo est en train de sortir les 41 900 habitants de la communauté rurale du Kabada d’un long sommeil pour les engager sur la voie de l’éveil.

Avant la fin de la cérémonie, certains intervenants ont ficelé un paquet de doléances qu’ils ont remis au chargé de mission de Karim Wade.


À voir aussi

SJD doit 26 milliards aux Entreprises

Le Programme d’urgence de développement communautaire (Pudc) est en eaux troubles. Il doit de l’argent …

Forum ministériel sur l’habitat : Macky dessine son type d’habitat

Construire des villes africaines modernes, respectueuses de nos traditions de solidarité, abritant des populations qui …