Accueil / ECONOMIE / Spéculation sur le ciment : les commerçants de Diourbel mettent en cause les usines

Spéculation sur le ciment : les commerçants de Diourbel mettent en cause les usines

Diourbel, 20 juil (APS) – Les professionnels du commerce de la région de Diourbel ont accusé les responsables des usines d’être à l’origine de l’inflation sur le prix du ciment, dénonçant le traitement discriminatoire de beaucoup de commerçants par rapport aux délais de livraison de leurs commandes et l’intervention de plusieurs intermédiaires et courtiers dans le circuit.

Source : APS
Les commerçants de la région ont profité de la réunion du conseil régional de la consommation tenue vendredi pour étaler leur désarroi et appeler l’Etat à être plus regardant par rapport aux pratiques qui ont cours dans les deux principales usines qui fabriquent le ciment.

Au cours des débats qui ont suivi l’exposé de l’inspecteur régional du commerce, Babacar Diop portant sur les modalités fixées pour déterminer le différentiel de transport sur le riz et le ciment, tous les intervenants ont vivement déploré les longues périodes d’attente qui suivent le dépôt de leurs commandes.

‘’Il est totalement inexplicable qu’on attende deux voire trois mois pour une seule livraison alors que certaines personnes reçoivent leurs commandes tous les trois jours pratiquement. En tout cas si les prix n’ont jamais augmenté au niveau de la caisse de l’usine, ils ont augmenté dans certaines poches », a d’ailleurs dénoncé un commerçant, plaidant aussi pour la mise à l’écart de tous les intermédiaires ‘’qui n’ont souvent rien à voir avec le ciment ».

De même, d’autres intervenants ont regretté l’attribution de quotas à des marabouts qui les revendent. Il est également ressorti des débats que certains entrepreneurs revendent tout ou partie de leurs commandes d’où la proposition d’un emballage spécifique pour le produit qui leur est destiné.

Sur la base de l’arrêté ministériel qui fixe désormais le prix du ciment, la tonne du ciment de la SOCOCIM sera vendue à 69360 francs dans le trois communes de la région et à Touba, soit le prix de sortie usine (61360) plus un transport de 5000 francs et une marge bénéficiaire de 3000 francs. Les consommateurs des arrondissements payeront, pour le transport, 5000 francs de plus par rapport à ceux des communes.

Par le même procédé, le produit fabriqué par les Ciments du Sahel (CDS) qui sort au prix de 60180 francs la tonne sera cédé à 68180 francs dans les trois communes et à Touba. Dans les arrondissements la tonne sera vendue à 73180 francs.

Pour le riz, la marge autorisée dans les trois communes de la région et à Touba est de 5 francs le kilogramme par rapport aux prix de Dakar. Dans les arrondissements, les marges peuvent atteindre 10 francs.

La réunion du conseil régional de la consommation était présidée par l’adjoint du gouverneur chargé du développement, Saïd Dia.


À voir aussi

Touba : 5.000 lampadaires pour illuminer la ville sainte

Dans certaines rues de Touba, il n’y a pas même d’éclairage public, les lampadaires ne …

Prix du ciment: Le ministre du Commerce annule la hausse

« Le ministre du Commerce, du Secteur informel, de la Consommation, et des PME a décidé …