Accueil / ECONOMIE / Startegie de croissance accelerée : Sans ressources humaines de qualité, c’est l’impasse

Startegie de croissance accelerée : Sans ressources humaines de qualité, c’est l’impasse

Invités par l’Idep et par l’Ism, Mme Aminata Niane, directrice générale de l’Apix et M. Mansour Kama, président du Cnes ont jeté un regard critique sur la SCA, pour arriver à la même conclusion : la qualité de l’expertise nationale est une condition première de l’émergence.

Source : Le Soleil
Au même moment, une étude commanditée par le CNP conclut que l’information, la formation, l’accès au financement et la concurrence chinoise sont les principaux goulots d’étranglement.

Clôturant le cycle mensuel de conférences publiques de l’Institut africain de développement économique et de planification ( Idep), vendredi dernier, la Directrice générale de l’Agence nationale chargée de la promotion des investissements et des grands travaux (Apix) s’est pensé sur la stratégie de croissance accélérée (SCA) et le renforcement des infrastructures au Sénégal. Pour elle, la stabilité politique, la position géographique, le respect des principes démocratiques sont entre autres des atouts dont dispose le Sénégal, pour attirer les investisseurs. Mais pour rendre plus attractif notre environnement des affaires, il reste à faire des efforts à faire en matière de maîtrise du foncier, de la construction des infrastructures routières, et l’allégement des procédures administratives. L’expertise des ressources humaines figure en bonne place dans les critères pour attirer les investisseurs, selon Mme Niane. C’est pour cette raison dit-elle que les investisseurs se ruent vers la Chine où il y a une main-d’œuvre compétitive et à bon marché.

« L’investisseur vient avec son capital. Mais, il faut des ressources humaines pour fructifier son investissement. « Il nous reste du chemin à faire pour développer des ressources humaines », indique Aminata Niane qui a apporté des éclairages et des précisions sur la stratégie de la croissance accélérée.

« Cette vision stratégique, dit-elle, a pour finalité de lutter contre la pauvreté en favorisant les conditions de création de richesses, à travers les pôles de développement. » Il a fait savoir, selon elle, que ce n’est pas un mécanisme de répartition des fruits de la croissance. « L’objectif de la stratégie de la croissance accélérée c’est de lutter contre la pauvreté par le développement des activités dans différentes localités. Il s’agit de la génération de revenus pour un plus grand nombre », explique Aminata Niane. Elle a aussi souligné l’importance de la mobilisation du financement pour les grands travaux de l’Etat, qui repose en partie sur le partenariat entre les secteurs public et privé.

IDRISSA SANE


À voir aussi

Qui veut déboulonner Racine Sy ?

Devrait t’-il tout le temps avaler des couleuvres, simplement  parce que Mamadou Racine Sy est …

Fonds national des retraités: Le Sudes exige l’augmentation des pensions

Le syndicat unitaire et démocratique des enseignants du Sénégal  (SUDES) exige du Gouvernement l’augmentation conséquente …