Accueil / ECONOMIE / STATISTICIEN- Ce métier qui gagne à être connu !

STATISTICIEN- Ce métier qui gagne à être connu !

 Le métier de statisticien souffre d’une image réductrice. Il est confiné  à la réalisation d’enquêtes et d’opérations de recensement alors que c’est une science qui apporte des réponses objectives aux questions stratégiques que se posent les acteurs économiques et politiques.

  Malgré son importance pour le développement économique et social, la statistique est relativement peu connue au Sénégal et en Afrique subsaharienne. Alors que de nos jours, le rôle de la statistique dans la gestion économique et sociale des États n’est plus à démontrer. Qu’il s’agisse de la maîtrise du chômage ou de l’inflation ou encore de l’orientation des politiques de lutte contre la pauvreté, les statistiques sont au cœur des enjeux de développement des nations et plus particulièrement des pays en développement. En Assemblée générale, ce week-end, l’Association sénégalaise de la statistique (ASTAT) a soutenu qu’une réforme profonde est nécessaire pour donner à la statistique son rôle de premier plan dans la prise de décisions. En réalité, le président de l’ASTAT constate pour le déplorer que le  métier de statisticien est réduit à la réalisation d’enquêtes et d’opérations de recensement. Ainsi, pour faite connaitre ce métier, l’ASTAT s’est engagée à poursuivre ses « débats, activités de vulgarisation, séminaires de formation et activités récréatives », dans le but de vulgariser le métier de statisticien, qui « est peu connu du public ». Ce n’est pas tout.  L’ASTAT va poursuivre son programme d’activités lancé en 2014-2015, afin d’assurer « une plus grande diffusion des méthodes statistiques, servir de cadre de réflexion et d’échange d’idées relatives aux études statistiques, contribuer au développement de la culture statistique, faciliter la coopération entre les statisticiens et les spécialistes des autres disciplines ». « Nous voulons aussi promouvoir les principes fondamentaux de la statistique publique et veiller surtout au respect de l’indépendance des statisticiens », a ajouté le président de l’ASTAT Souleymane Diallo.

Aussi, l’ASTAT a prévu de mettre en place un Fonds de développement de la statistique pour la sécurisation des financements pour la bonne exécution des opérations statistiques d’envergure. L’ASTAT lance également un appel en direction du des autorités, des producteurs et des utilisateurs des statistiques publics, pour que chacun apporte sa contribution, en vue d’une bonne mise en œuvre de la deuxième Stratégie nationale de développement de la statistique (Snds) couvrant la période 2014-2019.

Mouhamadou BA

Share This:

À voir aussi

AFFAIRE PETROTIM Frank Timis cède ses 30% à BP

Frank Timis vient de céder ses 30% au géant pétrolier britannique, BP, qui explore le …