Accueil / POLITIQUE / Succession de Wade : Le ticket d’un président et d’un vice-président à l’étude

Succession de Wade : Le ticket d’un président et d’un vice-président à l’étude

Un ticket de Président et de vice-président au Sénégal, pour conserver l’héritage de Me Wade intact. C’est le schéma qui est à l’étude en haut lieu. Pour départager Karim Wade et Idrissa Seck, l’un d’eux sera président et l’autre vice-président. Tout cela pour leur imposer une alliance. Mais auparavant, il va y avoir une révision de la Constitution sénégalaise.

Source : L’Observateur
L’idée du tripatouillage de la Constitution pour une succession de Me Abdoulaye Wade est toujours d’actualité. Cette fois, ce n’est pas pour imposer un successeur de Me Wade aux Sénégalais, mais pour «imposer une alliance des contraires, dans le but d’assurer l’après-Wade». C’est l’Hebdomadaire le Nouvel Horizon qui donne l’information dans la livraison du numéro 583 d’hier. A en croire nos confrères, pour «l’élection future à la présidence de la République, il pourrait être procédé à des changements, avec l’introduction d’un ticket de Président et de vice-Président». Et cela aidera Me Wade à trouver une solution à sa succession. Des sources basées au palais présidentiel signalent qu’une telle idée est à l’étude en haut lieu. Et c’est suite à la demande de Me Wade de réfléchir sur la refondation du Pds et sur sa succession que cette idée est née. Et ceux qui développent cette idée pensent que c’est la meilleure manière de couper la poire en deux entre les deux fils du Président. C’est-à-dire, le fils putatif et le fils biologique. L’un sera fait Président et l’autre vice-Président. Mais de manière démocratique. C’est-à-dire, par des élections libres et transparentes. En utilisant l’appareil électoral que constitue le Pds. Donc, ce sera après avoir effectué la refondation du Pds, sa modernisation et son renforcement, que la Constitution sera retouchée. Ainsi, après en avoir discuté à l’interne, les responsables libéraux vont trouver un accord sur le mode de gestion du pouvoir. Mais pour cela, il faut que la refondation soit réussie. Me Wade a demandé à Macky Sall, Pape Diop, Abdou Fall, et ses proches du palais, de réfléchir sur des schémas. Pour certains, il faut supprimer le poste de numéro 2 et avoir plusieurs numéro 2. Alors que pour d’autres, il faut forcément un numéro 2, quitte à sacrifier les autres, mais cela doit se faire de manière démocratique.


À voir aussi

Tensions électorales : Bamba Dièye accuse Macky

Cheikh Bamba Dièye accuse Macky Sall d’être responsable De la violence qui sévit depuis un …

« Macky a fait pire que Senghor, moins que Diouf et en deçà de Wade »

La LD-Debout a dressé un diagnostic sans complaisance de la gouvernance démocratique du président Sall.  La …