Accueil / ACTUALITES / Succession de Wade :«Un débat malsain et prématuré», selon Macky Sall

Succession de Wade :«Un débat malsain et prématuré», selon Macky Sall

Le Premier ministre, Macky Sall a fait une sortie médiatique pour dénoncer ce qu’il appelle un débat « malsain et prématuré sur la succession de Me Abdoulaye Wade ». C’était hier, à l’occasion de la cérémonie de la pose de la première pierre de la Maison de la presse qu’il a effectuée au nom du chef de l’État Me Abdoulaye Wade.

Source : Le Matin
Selon le patron de la Primature, ce débat de Wade n’est même pas à l’ordre du jour, et d’affirmer : « J’utilise toute mon énergie et ma force pour la réalisation de la mission que le président Wade m’a confiée ». En tenant de tels propos, M. Macky Sall coupe court aux rumeurs faisant état de sa participation à la course à la succession de Wade qu’il qualifie de « prématurée ». Pour le Premier ministre, être Secrétaire général adjoint du Parti démocratique sénégalais (Pds) ne signifie pas forcément successeur potentiel de Me Abdoulaye Wade. Sur ce, le directeur de campagne du candidat de la Coalition sopi 2007 lors de la présidentielle du 25 février dernier et tête de liste de ladite coalition, pour les législatives du 3 juin prochain, a affirmer ne pas vouloir que les gens qui se réclament de lui fassent une confusion.

« Je ne suis jamais entré dans un tel débat de succession », fulmine Macky Sall. Sous ce rapport, le successeur d’Idrissa Seck à la station primatoriale interdit à ses souteneurs de poser ce genre de débat. Reste à savoir si après cette sommation les partisans du Premier ministre vont changer de fusil d’épaule. Rappelons qu’avant-hier, un mouvement de soutien se réclamant de M. Sall, par ailleurs Secrétaire général adjoint du Pds a été porté sur les fonts baptismaux. À cet effet, le ministre Me El Hadj Diouf l’un des artisans a déclaré à la presse que la mise sur pied de cette structure participe de « la volonté de ses membres de montrer au président Wade que son Premier ministre a du monde derrière lui.

Ce qui n’exclut pas pour ce dernier d’être le successeur potentiel du pape du sopi pour le fauteuil présidentiel ».


À voir aussi

Les invalides de guerre assiègent le Palais

Restés 6 mois sans pension, les invalides de guerre ont assiégé hier le Palais. Ils …

Amadou Ba et Mary Teuw font la paix

Les ministres de l’Enseignement supérieur et de l’Economie, des Finances et du Plan, respectivement Mary …