Accueil / ACTUALITES / Suisse, Montreux : Youssou Ndour a marché pour le Darfour

Suisse, Montreux : Youssou Ndour a marché pour le Darfour

«Cette marche est un symbole de pression pour les décideurs. Mon but est de sensibiliser les gens.» Hier en fin d’après-midi, Youssou N’Dour tenait cour sur la place du Marché à Montreux à l’occasion de sa marche pour le Darfour.
Encerclé par les caméras et les micros des médias, le musicien sénégalais a peu à peu attiré la foule curieuse sous un soleil clément. Venu lui apporter son soutien, Jean Ziegler ne s’est pas fait prier pour enfiler le T-shirt de la manifestation au dos duquel on pouvait lire «Silence au Darfour = complicité» ou «Halte au drame humanitaire».

A ses côtés, Claude Nobs, le syndic de Montreux et Ismaël Lo, qui ouvrait les feux au Miles Davis Hall un peu plus tard. «C’est Youssou qui a eu l’idée de nous mobiliser en arrivant hier à Genève» confiait Jean Ziegler. Puis, c’est en scandant «Darfour, ça suffit!» et en frappant des mains que le cortège s’est mis en marche.



Jean Ziegler a donné une leçon d’histoire


Emmenés d’un pas levé par l’étoile de Dakar, les manifestants ont défilé le long des quais en direction du parc des Vernex, récoltant au passage quelques supporters supplémentaires. Un peu timides au début, les voix de la foule se sont faites plus assurées en approchant le centre des Congrès.

Arrivée au parc Vernex, la tête du cortège a pris possession de la scène pour clore le rallye. «Elle est superbe, cette ville. Montreux est un symbole de la richesse. Pensez une seconde au Darfour dans un endroit comme celui-ci», s’exclamait le chanteur, sous les applaudissements du public. Fidèle à lui-même, Jean Ziegler a ensuite donné une leçon d’histoire passionnée et exhorté les gens à agir pour mettre fin à cette catastrophe humanitaire.

Puis la musique a repris ses droits. Un peu plus tard, l’infatigable Youssou N’Dour montait sur la scène du Miles Davis Hall pour présenter son «Retour en Gorée.» Un grand ambassadeur pour l’Afrique.

L’ex de George Clooney défile

Jeans, baskets, les cheveux hirsutes, Céline Balitran passait inaperçue dans la foule qui défilait hier sur les quais en scandant: «Darfour, ça suffit!». A peine maquillée, cette longiligne blonde de 32 ans était bien loin du monde de strass et de paillettes qui l’ont fait connaître.

Révélée au bras du «charmantissime» George Clooney, elle a continué sa vie de people dans l’émission de TF1 «La Ferme des Célébrités».

Aujourd’hui, cette Française ne se brûle plus aux flashs et autres spots. Si elle est à Montreux, c’est pour défendre une cause, celle du Darfour. Cause d’ailleurs également défendue par son ex. «ça n’a rien à voir avec lui. J’étais attachée à cette cause bien avant qu’il le soit».

Miss Balitran se défend d’être une people. Et cette période de sa vie est révolue. «Je milite au quotidien. C’est mon boulot.» Les atrocités qui se déroulent au Darfour, elle y est sensible depuis quatre ans, alors qu’elle vivait encore aux Etats-Unis. «En France, les médias n’en parlent que depuis très peu de temps.» Rentrée à Paris il y a deux ans, elle milite pour l’association SOS Darfour depuis plus d’une année. Lorsqu’une de ses amies, Simone Rodan, a créé l’association. «Je ne suis encore jamais allée au Darfour. Mais Simone s’y est rendue il y a deux mois, avec Bernard-Henri Lévy et Laurent Fabius. Elle y a vu les femmes violées et les enfants orphelins.»

Ce n’est pas la première fois que cette Parisienne participe à une telle manifestation. «Je faisais partie des rassemblements dans la capitale avec les élections présidentielles. Il faut que les politiques fassent quelque chose.» Son credo? «Il faut faire chier notre monde là-dessus pour que les choses bougent!»

Arrivée en terre romande jeudi, elle rejoint déjà l’Hexagone aujourd’hui. «J’étais déjà venue en Suisse quand j’étais petite pour skier avec mes parents. Mais jamais à Montreux. Ce soir, je vais aller voir le concert de Youssou N’Dour. Et peut-être que je reviendrais l’année prochaine. J’ai entendu que le festival était génial.»

À voir aussi

Fin du procès Khalifa Sall: les parties saluent une procédure équilibrée

Rfi.frAprès cinq semaines d’audiences, le procès de Khalifa Sall s’est terminé ce vendredi 23 février …

Au dernier jour de procès, «Khalifa Sall doit être condamné», pour le parquet

Ce vendredi 23 février est normalement le dernier jour du procès de Khalifa Sall. Le …