téléchargement (4)

SUITE À LA SORTIE DU RAPPORT DE L’OFNAC CITANT SA COMMUNE- Le Maire Abdoulaye Lô apporte des précisions

Le Maire de la Commune de Sébikotane, Abdoulaye Lô, est sorti de sa réserve pour faire face à la presse afin, dit-il, d’« apporter des précisions sur des faits notés dans le rapport d’activités  de l’OFNAC 2014-2015 ». Pour le premier Magistrat de la Commune de Sébikotane,  les faits et délits relevés par ce présent rapport ne concernent aucunement sa gestion ni celle de l’actuelle équipe municipale, mais celle précédente et d’agents exerçant dans l’ancienne administration qu’ils ont eu à combattre.

Entouré de quelques-uns des membres de son cabinet, l’actuel Directeur général de l’Agence Nationale des Chemins de Fer du Sénégal (ANCFS), par ailleurs, Maire de Sébikotane, s’est dit surpris de voir sa Collectivité locale citée dans ce rapport, sans pour autant prendre les précautions élémentaires de préciser la période et l’équipe municipale concernée. Classant cela dans le « cadre peut-être de l’oubli et/ ou de la négligence humaine », l’édile de Sébikotane s’est dit, cependant, obligé « pour la bonne information de l’opinion d’apporter les précisions suivantes : cette enquête fait suite à une plainte déposée par le coordonnateur local du Forum civil bien avant 2014 » ; et selon lui « les nombreuses pratiques irrégulières relevées étaient le fait d’agents municipaux et surtout de l’officier d’État civil de l’ancienne équipe municipale ; et d’ailleurs, cela faisait partie des raisons, entre autres, qui nous avaient poussé à descendre dans l’arène politique afin de faire revenir à Sébikotane sa crédibilité, ses fonds détournés  et une gestion vertueuse de ses ressources foncières ».

La victoire acquise, en 2014, avait poussé le Maire qu’il est, à changer toutes les personnes soupçonnées de détournements, du faux, de l’escroquerie sur les deniers publics ou de la concussion. Le Maire Abdoulaye Lô avoue même avoir été entendu par les enquêteurs de l’OFNAC au sujet la plainte du coordonnateur du Forum Civil. « Nous avons, dès le début de notre magistère, marqué la rupture par rapport à toutes les pratiques mafieuses qui se faisaient, avant, dans cette institution ». Poursuivant son propos, il ajoute : « L’officier d’État civil a été relevé et la signature de tous les actes centralisés sont avec mon premier adjoint et moi-même ».

Revenant sur les dysfonctionnements décelés dans le rapport public d’activités de l’OFNAC, le Maire d’informer : « Nous avons trouvé une équipe pléthorique de 28 permanents et 20 contractuels, ce qui est énorme pour une mairie qui n’a pas 500 millions comme budget de fonctionnement », dénoncent-il, soulignant avoir « rectifié ces imperfections » qui du reste fait-il remarqué ont été signalées à l’équipe de Nafi Ngom Keita, dès son installation. Et d’ajouter : « Le comptable matière qui était mêlé à ces histoires ne s’occupe que de la réception ». Révélant par la même occasion que des mesures qui visent à combattre le laxisme noté dans la gestion de ces devanciers ont déjà été adoptées. Et depuis lors, martèle-t-il, « aucun acte délictuel n’a été noté dans la Commune ».

Cependant, regrette-t-il, « cette sortie du rapport de l’OFNAC a eu des dommages collatéraux car beaucoup de personnes n’ont pas pu faire la différence entre l’ancienne équipe et nous ; mais soyez assuré qu’à Sébikotane l’ère des détournements ou malversations est complètement révolue et s’il plaît à Dieu aucune plainte ou rapport de ce genre ne sera noté dans notre Commune ; la gestion vertueuse et sobre clamée par le chef de l’État est une réalité chez nous ».

Djiby GUISSE

Voir aussi

waly ballago seck

AFFAIRE DE LA RANGE ROVER “VOLEE” Wally Seck inculpé et placé sous contrôle judiciaire

L’artiste musicien Wally Ballago Seck n’est pas sorti indemne de son face à face, hier, …