Accueil / SOCIETE / «Sukarou koor» du maire de Pikine : Les populations se défoulent sur Timbo

«Sukarou koor» du maire de Pikine : Les populations se défoulent sur Timbo

Une discorde met sens-dessus-dessous les militants apéristes autour du «Sukarou Koor» du maire Abdoulaye Timbo. Retour sur un feuilleton aux allures de rififi. 

Chaque année, surtout pendant la période du Ramadan, les responsables politiques multiplient les actes de bienfaisance à l’endroit des populations. Des gestes souvent appréciés, mais qui sèment la discorde entre militants et populations sans appartenance politique. Pour preuve, la cérémonie de remise du «Sukarou Koor», organisée par le maire de la commune de Pikine-Est, s’est terminée en querelle. Les populations s’en sont prises au maire de Pikine. Pour madame Ba : « le maire de Pikine-Est manque de respect aux populations. Il a convoqué les gens à 15 heures et est arrivé sur les lieux vers 18 heures. Chaque tête parmi les personnes convoquées n’a reçu que 2 paquets de sucre. Ceci est indigne de la part d’un responsable qui pilote les destinés des habitants de tout une commune ». Les populations brandissaient le sucre devant la presse. Selon un délégué de quartier, «deux paquets de sucre pour une personne ne vont pas faire de sorte que les populations votent pour Macky. Les maires successifs avaient toujours l’habitude de tromper l’opinion. La réalité est que les élus arnaquent et trompent le Président de la République », dira-t-il. Des femmes d’âge avancé se battaient. Les jeunes arrachaient le sucre par la force des mains des bénéficiaires. D’après un imam,  « il y a favoritisme sur la distribution du  « Sukarou Koor ». Il faut être aperiste pour pouvoir bénéficier de 5 kilogrammes qui représentent une grosse de sucre. Désormais, il est interdit à Issakha Diop de mettre les pieds à Pikine durant le reste du mois de Ramadan ». Pendant ce temps, le maire faisait face à la presse pour tenir une déclaration en promettant de multiplier des gestes du genre pour être plus proche des populations, sans se rendre compte que cela ne fait diviser les populations qui réclament son départ de la tête de la mairie.

Sada Mbodj

 

À voir aussi

Rufisque: Le présumé meurtrier du Guinéen arrêté

Le présumé meurtrier du Guinéen, qui a été poignardé à Rufisque, a été arrêté. Selon …

Urgent: Un bateau de migrants échoue à Dakar

Une cinquantaine de migrants  Bissau Guinéens et Gambiens dont trois femmes en partance pour l’Europe, …