Accueil / Confidences / Supposée Coalition XXXL Idy 2019 : le réveil risque d’être brutal pour Idy

Supposée Coalition XXXL Idy 2019 : le réveil risque d’être brutal pour Idy

Ça s’alarme à cause des ralliements en masse qu’enregistre la coalition Idy2019. Et après ?
En effet, l’ancien premier ministre est rejoint par une pléthore de recalés, treize pour être exact. En plus de ces derniers, Idrissa Seck croit être renforcé compter par Thierno Bocoum, Sheikh Alassane Sène ainsi que le capitaine Dièye pour réaliser “enfin” son rêve. Celui de conduire les rênes du Sénégal. Mais à y voir de très près, il y a encore du chemin.

Aussi grande soit la coalition qui soutient d’Idrissa Seck, il serait prudent de peser qui est qui dans ce conglomérat. Les recalés qui se sont rangés derrière lui ont déjà montré leur limites en échouant de rassembler le nombre de parrainages requis pour prétendre au fauteuil présidentiel. Dans ce groupe, certains n’ont même pas pu présenter un fichier exploitable. C’est par exemple le cas d’Amsatou Sow Sidibé et de Moustapha Guirassy dont les dossiers de candidatures n’ont même pas été ouverts par les sept sages.

Qu’il s’agisse de Malick Gackou, d’Hadjibou Soumaré ou de Pape Diop, leurs poids électoral reste timide par rapport à leurs prétentions. Donc, Idrissa Seck devrait descendre de son piédestal en ayant conscience que son rêve est loin d’être réalisable.

Sheikh Alassane Sène et Thierno Bocoum qui ont rejoint Idrissa Seck faisaient pourtant parti des candidats qui ont retiré des fiches de parrainages à la direction générale des Elections. Mais face à la dure réalité du terrain politique, ces deux “poids-plumes”, ont rendu les armes non sans avancer des motifs fallacieux. Quant au capitaine Dièye, son ralliement à Idrissa Seck, quoi qu’annoncé en grande pompe, ne risque pas de valoir à l’ancien premier ministre de la plus value.

Et ce n’est pas son alliance avec Khalifa Sall qui changera la donne. Pour rappel, lors des dernières élections législatives, c’est la même coalition qui a fait face au pouvoir mais au final, elle n’a pu avoir que 7 députés sur les 165. Leurs voix ajoutées à celles obtenues par la coalition gagnante Wattu Senegal dans laquelle se trouvait le PDS n’ont pas dépassé les 37%. Encore que pour l’heure, Idy est orphelin du soutien de son ancien mentor qui semble proche d’adouber Ousmane Sonko. Une première rencontre entre Wade et la nouvelle pépite de la scène politique n’est pas encore concluante. mais rien n’est exclu, se rassérène le leader de Pastef. Ce qui risque de provoquer une dispersion des forces de l’opposition face à une coalition présidentielle plus forte que jamais car ayant enregistré entre-temps, l’arrivée de ténors de l’opposition.

Première à agiter une candidature du Parti socialiste aux élections présidentielles, Aissata Tall Sall a rejoint Benno Bokk Yakaar. De même que Cheikh Tidiane Gadio et d’Abdoulaye Baldé, de Jean Paul Dias et tout récemment Malick Noel Seck. Avant ces arrivées, Modou Diagne Fada, Ousmane Ngom et Souleymane Ndéné Ndiaye avaient déjà mis les voiles en faveur de Macky Sall.

À voir aussi

Audio: Elle menace la copine de son mari « So bayilwoul sama dieukeur dji dina … »

« Ma fille préfère la nounou »

Bonjour Fleur, J’ai 33 ans et je suis responsable commerciale dans une grande entreprise. J’ai …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *