Accueil / POLITIQUE / Suppression du Cese et du Hcct- Bamba Dièye propose un Institut national d’études stratégiques

Suppression du Cese et du Hcct- Bamba Dièye propose un Institut national d’études stratégiques

Cheikh Bamba Dièye envisage, s’il est élu en 2019, de supprimer le Haut conseil des collectivités territoriales et le Conseil économique, social et environnemental. En lieu et place, le patron du Fsd/Bj  propose la mise en place d’un Institut national d’études stratégiques comme alternative au Cese et au Hcct.

Dans un extrait de son livre, « Sénégal thérapie pour un pays blessé »,  Cheikh Bamba Dièye propose un Institut national d’études stratégiques, en remplacement du Hcct et Cese. ‘’Si l’objectif pour l’un comme pour l’autre de ces institutions est de donner des conseils avisés au Chef de l’Etat, il serait plus opportun de confier cette mission à un Institut national d’études stratégiques’’, préconise Cheikh Bamba Dièye. D’après lui, cet Institut organisera la réflexion et les études stratégiques souhaitées avec des équipes de professionnels et d’experts confirmés sur des thématiques qui interpellent les décideurs au plus haut niveau. Toujours selon M. Dièye, l’Institut national d’études stratégiques aura une mission de veille stratégique en anticipant sur les événements et les mutations. ‘’Le gouvernement pourra, avec le moins de risque d’erreurs, bénéficier d’un outil d’aide à la décision avec des conseils et recommandations utiles parce que non politiciens, et suffisamment distants pour être performants’’, a-t-il fait savoir. Avant de poursuivre : ‘’les domaines de compétences de cet institut seront aussi élargis aux thématiques suivantes où le binôme Professionnels-Experts sera partout nécessaire pour une réflexion et des stratégies les meilleures comme outils d’aide à la décision pour les décideurs au sommet de l’Etat’’.  ‘’Le résultat obtenu sera de meilleure qualité que toutes les recommandations du reste jamais exploitées que le CESE et le HCCT pourront sortir avec, en prime, un coût de très loin moins cher que les budgets cumulés de ces deux institutions’’, a-t-il souligné. Pour Bamba Dièye, ‘’il nous faut inverser la tendance en donnant l’exemple dans notre volonté de rupture. ‘’La nouvelle gouvernance sera en plus du slogan d’hier jamais réalisée, ‘’Moins d’Etat et mieux d’Etat’’ cette fois-ci, et de manière non équivoque ‘’Moins de Politique et mieux de Politique’’, dit-il. Avant d’en rajouter cette couche : ‘’Un Institut national d’études stratégiques sera plus opérant pour réfléchir sur les grandes orientations qu’une assemblée de politiciens choisis juste dans le besoin de récompenser de fervents supporters’’. ‘’Notre incapacité à générer suffisamment d’emplois, nous amène à utiliser nos attributs politiques pour caser nos militants et toutes les personnes que l’on veut maintenir dans notre giron‘’, déplore-t-il.

Mouhamadou BA

À voir aussi

Candidature probable de Khalifa: Le pouvoir a-t-il lâché du lest ? 

Les choses se précisent pour la présidentielle de 2019. Les potentiels candidats en sont à …

Malick Gakou arrêté

Le président du Grand Parti, qui s’était hier rendu au Conseil Constitutionnel pour s’enquérir de …