Accueil / UNE / Suppression du parrainage: La réponse du Gouvernement à l’UE
aly ngouille ndiaye ministre

Suppression du parrainage: La réponse du Gouvernement à l’UE

Le ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye, réagit suite à la sortie de la mission d’observation de l’Union européenne (UE), recommandant l’abandon du parrainage-citoyen, dans son rapport final sur la présidentielle du 24 février dernier.

En réponse, le ministre de l’Intérieur apporte quelques précisions dans un communiqué. Lequel rappelle que « cette recommandation va au-delà de l’objet pour lequel l’observation électorale a été effectuée et dépasse le cadre de la présidentielle », soulignant que « le parrainage citoyen a existé pendant fort longtemps dans la législation sénégalaise. »

Poursuivant, Aly Ngouille Ndiaye ajoute que (le parrainage) a « juste fait l’objet d’une expansion aux partis et coalitions de partis politiques pour des besoins de rationalisation face à une inflation progressive des candidatures, et c’est en toute souveraineté que cette expansion a été faite par le peuple sénégalais à travers la représentation nationale. » Ainsi, assène-t-il : « Toute modification ultérieure sera le fait du peuple sénégalais souverain dans les mêmes formes. »

À voir aussi

Combat du 13 juillet : Le Cng donne la victoire à Lac 2

Le verdict est tombé, Lac de Guiers  2 remporte son combat qui l’opposait à Boy …

Entente Cadak-Car: Comment la Cour suprême a débouté Khalifa sall

Le même jour où elle «validait» la révocation de Khalifa Sall, la Cour suprême avait …

2 Commentaires

  1. Toujours prompt à la réaction sans vraiment analyser la situation, cela s’apparente à la frilosité !

    L’union européenne a été conviée à superviser les élections présidentielles et ensuite à produire un rapport avec des propositions d’amélioration.

    Plutôt que de ruer tout de suite dans les brancards, centraliser les rapports des différentes missions d’observation et de supervision des élections et commander une exploitation sérieuse des recommandations.

    La proposition de l’UE de ne pas appliquer le parrainage citoyen aux prochaines locales, avec des arguments pertinents, est une épine tirée du pied du fait de la complexité de son application.

    « L’erreur est humaine, persévérer [dans son erreur] est diabolique !

  2. Toujours prompt à la réaction sans vraiment analyser la situation, cela s’apparente à la frilosité !

    L’union européenne a été conviée à superviser les élections présidentielles et ensuite à produire un rapport avec des propositions d’amélioration.

    Plutôt que de ruer tout de suite dans les brancards, centraliser les rapports des différentes missions d’observation et de supervision des élections et commander une exploitation sérieuse des recommandations.

    La proposition de l’UE de ne pas appliquer le parrainage citoyen aux prochaines locales, avec des arguments pertinents, est une épine tirée du pied du fait de la complexité de son application.

    « L’erreur est humaine, persévérer [dans son erreur] est diabolique !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.