Accueil / Education / Les syndicats maintiennent la pression- Les enseignants appelés à observer une grève totale

Les syndicats maintiennent la pression- Les enseignants appelés à observer une grève totale

Le Saemss, le Cusems, le Sels, le Sels/A, l’Uden et le Snelas/ Fc ne lâcheront rien. Ces syndicats d’enseignants les plus représentatifs réunis désormais autour d’une intersyndicale, ont décidé de maintenir la pression : un débrayage hier, mardi, largement observé, soutiennent-ils, par leurs militants et une grève totale, aujourd’hui mercredi.

En haussant le ton, les syndicats d’enseignants les plus représentatifs ont décidé d’unir leurs forces. Pas de rangs dispersés. Du moins, pour le moment.

Le Syndicat autonome des enseignants   du moyen et secondaire du  Sénégal (Saemss), le Cadre Unitaire des Enseignants du Moyen Secondaire(Cusems), le Syndicat des enseignants libres du Sénégal (Sels), le Syndicat des enseignants libres du Sénégal/Authentique (Sels/A), l’Union démocratique des enseignants du Sénégal (Uden) et le Syndicat National des Enseignants en Langue arabe du Sénégal (Snelas/Fc) ont mis sur pied une intersyndicale. Ils négocieront et parleront, ensemble, d’une seule voix.

Face à la presse hier, au siège du Cusems, les organisations syndicales avaient annoncé d’emblée un débrayage hier, mardi, largement suivi, soutiennent les responsables, par les enseignants. L’arrêt des cours à partir de 10 heures a été suivi d’une assemblée générale des sections locales des syndicats. Le mouvement va se poursuivre aujourd’hui, mercredi 24 janvier, où les enseignants sont appelés à observer une grève totale. Dans une unité d’actions, l’intersyndicale compte amener le gouvernement à revoir ses 6 mesures, pouvant garantir la stabilité du système scolaire.

L’Etat avait décidé de procéder au relèvement de l’indemnité de logement allouée aux enseignants en inscrivant dans le budget de 2019 un montant de 12 milliards payable à partir de la fin du mois de janvier 2019, soit un milliard par mois. Une proposition en deçà des attentes des syndicats les plus représentatifs.

Sud quotidien

À voir aussi

Diamé Diouf, CT du Président en éducation et formation : « Je demande aux enseignants de suspendre leur grève pendant 3 à 4 semaines pour … »

Face à la presse ce mercredi dans le Saloum, le conseiller technique du président de …

les enseignants invités à suspendre la grève pour donner une chance aux négociations

Diamé Sène, conseiller en éducation et formation du président de la République, a appelé mercredi …