Accueil / Education / Système éducatif : La Cosydep plaide pour une année scolaire apaisée

Système éducatif : La Cosydep plaide pour une année scolaire apaisée

Moment de démocratie et de reddition des comptes, l’assemblée générale de la Coalition des organisations en synergie pour la défense de l’éducation publique (Cosydep), tenue à Saly, ce lundi, a été un moment fort pour mesurer le travail accompli pendant les trois dernières années.

« Le bilan a été très satisfaisant, la Cosydep ayant joué le rôle d’une société civile vivante et engagée pour faire en sorte que les enfants sénégalais prennent leur part avec dignité au niveau de l’éducation », s’est d’emblée réjoui Moussa Mbaye, président du conseil d’administration (Pca) de la Coalition des organisations en synergie pour la défense de l’éducation publique qui a tenu, ce lundi, son assemblée générale.
Selon lui, la Cosydep a eu à être présente lors des grands défis et a joué un rôle important dans la crise de l’éducation, en termes de médiation, pour qu’il y ait la stabilité dans le système scolaire.
Au-delà, a-t-il indiqué, cette coalition a travaillé à la refondation du système éducatif, à ce que l’école sénégalaise soit réformée sur des fondamentaux. M. Mbaye a aussi rappelé le rôle éminemment positif joué par la Cosydep lors des Assises de l’éducation. Elle a, en effet, été cet acteur alerte qui a veillé au respect du quantum horaire et au démarrage effectif des cours dès la rentrée, a-t-il encore soutenu, ajoutant que la coalition est allée sur le terrain pour constater que près de 50.000 enfants n’étaient pas inscrits à l’état civil, sans compter le développement de programmes en corrélation avec les conclusions des Assises.

Appel aux enseignants et à l’Etat

« Le message que nous délivrons, a lancé le Pca de la Cosydep, c’est de créer les conditions de paix et de stabilité dans l’école pour aller au-devant des véritables défis. C’est également de faire en sorte qu’il y ait la qualité en formant des jeunes prêts à intégrer le monde du travail ».
Moussa Mbaye a, en outre, estimé que tous les acteurs doivent faire preuve de dépassement, les enseignants surtout, mais aussi que l’Etat respecte ses engagements, pour que l’école sénégalaise ne soit pas jetée dans le feu.
Toutefois, la Cosydep reste actif et vigilant, et a bon espoir que ce cap sera un véritable instrument de développement dans notre pays. Le Pr Cheikh Bécaye Gaye, au nom du ministre de l’Enseignement supérieur, a axé son propos sur la réforme de l’enseignement supérieur tendant à instaurer la qualité. Il s’est félicité du fait que ce ministère et la Cosydep aient entretenu un partenariat pour vulgariser la réforme dans les 14 régions du Sénégal. « Il faut que, dans les 5 prochaines années, a-t-il informé, qu’il y ait dans chaque département des offres de formation adéquates pour que les jeunes de ces localités restent sur place pour étudier ».

Le Soleil

À voir aussi

Saint-Louis : des étudiants de la faculté de lettres formés sur la maitrise du système d’information géographique

Des étudiants de la faculté des Lettres de l’Université Gaston Berger (UGB) de Saint-Louis ont …

De « nouvelles orientations majeures » de l’Anpectp pour 2017-2018

L’Agence nationale de la petite enfance et de la Case des tout-petits (ANPECTP) annonce avoir …