Système éducatif : Les enseignants reprennent le chemin de l’école

Comme avant chaque rentrée officielle des classes, les enseignants devancent les potaches dans les écoles. Dans certains établissements visités, tout est fin prêt pour accueillir les élèves demain, jour de la rentrée.

Réunion de rentrée à l’école japonaise du quartier « Maristes ». Sur place, enseignants et personnel d’encadrement sont enfermés dans le bureau du directeur. Preuve que la rentrée est bien en vigueur dans cette école primaire. Seul le gardien, posté devant le bureau de la direction, oriente visiteurs et parents venus soit pour inscrire leurs enfants ou demander des informations. « Le directeur est en réunion avec les enseignants. Il ne reçoit que vers 13 heures », répète le gardien à tout visiteur. Dans la cour, quelques parents restent. Ils attendent la fin de la réunion.

A l’école élémentaire El hadji Doudou Mbathie, sise au quartier de Hann-Yarakh, l’ambiance est tout autre. Ici, la réunion entre l’administration et les enseignants vient de finir. « Tout s’est bien passé », précise le directeur Mamadou Mbengue. Ses quinze classes sont toutes prêtes à accueillir les élèves pour la rentrée de demain. Enseignants et administration disent être dans les dispositions de démarrer les cours le jour de la rentrée. Le seul hic, selon le directeur de l’école, c’est le problème des fournitures que la mairie devait assurer. « En vertu des nouvelles dispositions de l’Acte 3 de la décentralisation, il revient aux collectivités locales d’assurer la mise à disposition des fournitures aux élèves », informe M. Mbengue. Pour lui, il y a un problème de compréhension des textes et rôles qui font que les collectivités tardent à matérialiser cela. Ainsi, pour permettre aux élèves de démarrer les cours le jour de la rentrée, le directeur de l’école a fait passer un message de sensibilisation à la mosquée et par crieur public, pour qu’au moins les élèves arrivent le jour de la rentrée avec un cahier et un stylo. « Nous allons poster un gardien à la porte le jour la rentrée pour informer les parents et les élèves d’amener avec eux un cahier et un stylo. Les enseignants pourront faire une remise à niveau en attendant. Nous voulons que le jour de la rentrée soit un jour de démarrage effectif des cours et non de promenade des élèves dans leurs beaux habits », ajoute-t-il. Entre temps, certains parents viennent dans le bureau du directeur qui pour amener des bulletins de naissance, d’autres pour demander des informations. Mamadou Mbengue prend son temps pour donner les explications nécessaires tout en fixant rendez-vous aux parents le jour de la rentrée. Une rentrée officielle qui vient après celle des enseignants…

Le Soleil

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15