Education

Systèmes éducatifs dans 10 pays africains- des résultats préoccupants

  • Date: 8 décembre 2015

Dakar, 7 déc (APS) – Le premier rapport international du Programme d’analyse des systèmes éducatifs (PASEC) de 10 pays d’Afrique subsaharienne francophone a montré des ‘’résultats préoccupants, voire alarmants avec une grande majorité d’élèves du primaire en début ou en fin de cycle qui n’ont pas acquis les compétences pour envisager une réussite de leur scolarité’’, a appris l’APS, lundi.

‘’Cette situation très préoccupante est pour certains pays, particulièrement alarmante’’, a indiqué le coordonnateur du PASEC, Jacques Malpel, lors de la présentation du rapport à Dakar.

En début de cycle (Cours préparatoire), plus de 70% des élèves en langue et plus de 50% en mathématiques n’atteignent pas les seuils qui permettent d’envisager la réussite de leur scolarité, relève le rapport.

Pour la fin de cycle (CM2), près de 60% des élèves se trouvent dans cette situation, que ce soit en lecture ou en mathématiques, constate-t-il.

L’étude a retenu pour les compétences à tester qui servent à identifier si l’élève réunit les conditions de réussite dans la suite de sa scolarité et les deux disciplines clés : la maîtrise de la langue d’enseignement et les mathématiques.

Elle rappelle que ‘’ces matières sont le socle de l’ensemble des autres apprentissages curriculaires comme l’histoire, les sciences naturelles, la géographie, entre autres’’.

Pour la première fois, une échelle de compétences décrivant des niveaux précis et distincts d’acquisition des compétences en langue et en mathématiques a été construite’’ pour ces pays.

Par ailleurs, l’étude fait état de grandes inégalités entre élèves et écoles. Les élèves des milieux plus favorisés et dont les parents sont alphabétisés sont plus performants, alors que les élèves ayant fréquenté la maternelle réussissent mieux. Les élèves des zones rurales et des écoles publiques sont eux désavantagés, selon le rapport.

Face à ces constats, le PASEC invite les pays et la communauté éducative à engager la réflexion et à envisager pour l’avenir la promotion de la préscolarisation des enfants, à l’articulation entre langue maternelle et langue d’enseignement et à renforcer l’accompagnement des élèves en début de scolarité.

Il s’agit également pour les pistes à explorer de renforcer les équipements scolaires et les ressources éducatives, mais également de mettre en place des mécanismes de sensibilisation ou d’accompagnement des familles.

Le PASEC est un programme de la Conférence des ministres de l’Education ayant le français en partage qui réalise des évaluations
nationales pour tester les systèmes éducatifs. Cette évaluation est cependant la première qui met l’accent sur la comparabilité des résultats des différentes évaluations nationales.

Cette évaluation qui concerne le Bénin, le Burkina Faso, le Burundi, le Cameroun, le Congo, la Côte d’Ivoire, le Niger, le Sénégal, le Tchad et le Togo a été réalisée en 2014 avec un échantillon de 40000 élèves enquêtés dans 1800 écoles à travers ces pays.

Pour chaque pays, il est prévu au cours du premier trimestre 2016 de présenter un rapport pour faire ressortir les résultats spécifiques à chaque système éducatif.

Créé en 1991 par la CONFEMEN, le PASEC est un programme d’évaluation de la qualité des apprentissages et d’appui au pilotage des systèmes éducatifs. En deux décennies, le PASEC a mené plus de 35 évalautions nationales dans une vingtaine de pays en
Afrique, en Asie et au Moyen Orient.

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15