Accueil / ECONOMIE / Systèmes financiers décentralisés dans l’Uemoa 1.216,1 milliards de F CFA collectés

Systèmes financiers décentralisés dans l’Uemoa 1.216,1 milliards de F CFA collectés

La Direction de la microfinance et de l’inclusion financière de  la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’ouest a, dans une note publiée hier, indiqué que le nombre d’institutions de microfinance dans l’UMOA s’est établi 623 à fin juin 2017. En outre, l’accès des populations aux services financiers offerts s’est accru. Le  nombre de bénéficiaires des prestations de ces institutions est ressorti à près de 13,63 millions à fin juin 2017, contre 12,0 millions à fin juin 2016.  D’après la source, l’analyse des indicateurs d’intermédiation des systèmes financiers décentralisés (SFD) de l’Union fait apparaître une évolution relativement favorable. En effet, le montant des dépôts collectés s’est établi à 1.216,1 milliards de FCFA, contre 1.060,0 milliards de FCFA une année auparavant, soit une hausse de 14,7%. Cette augmentation, explique-t-on, est observée dans l’ensemble des pays membres, à savoir en Guinée-Bissau, en Côte d’Ivoire, au Sénégal, au Burkina, au Togo, au Bénin, au Mali et au Niger. Le montant moyen des dépôts, par membre, s’est établi à 89.647 FCFA à fin juin 2017, contre 88.470 FCFA un an plus tôt. Pour l’ensemble des SFD de l’UMOA, le total des dépôts collectés représente 6,9% de l’ensemble des dépôts détenus par les établissements de crédit de l’Union contre 6,8% à fin juin 2016. S’agissant de l’encours des crédits des SFD de l’Union, une progression de 16,9% a été notée par rapport à son niveau de fin juin 2016, pour ressortir à 1.142,2 milliards de FCFA à fin juin 2017. Les hausses enregistrées ressortent à 100,9% en Guinée-Bissau, 43,5% en Côte d’Ivoire, 19,2% au Sénégal, 12,4% au Burkina, 12,2% au Mali, 10,3% au Togo et 1,7% au Bénin. En revanche, l’encours des crédits a fléchi de 15,7% au Niger. L’encours moyen des prêts par membre a progressé, en ressortant à 84.201 FCFA à fin juin 2017 contre 81.546 FCFA une année auparavant. Au titre des SFD en difficulté, à fin juin 2017, sept institutions de microfinance étaient sous administration provisoire, dont trois au Togo, deux au Bénin, une en Côte d’Ivoire et une au Sénégal.

Zachari BADJI

À voir aussi

Déficit budgetaire Amadou Bâ craint l’aggravation de celui du compte courant en 2018

Réussir Business- Après sa rencontre avec le secteur des microfinances et celui des assurances, Amadou …

Aide publique au développement- Un rapport de l’Uemoa met en exergue les dangers de cette manne financière pour les pays africains

Ouestaf- Les pays de l’Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa) ont reçu, durant les trois …