UCADD

TABASKI 2015 Les enseignants du Supérieur dans le désarroi.

Si tous les fonctionnaires de l’administration publique ont perçu leurs salaires du mois de septembre, ce n’est le cas pour les enseignants du Supérieur.

Tabaski noire chez les enseignants du Supérieur. Au  moment où les salaires de la Fonction publique ont été payés, les Universités ne sont pas concernées par ces  paiements. Selon nos informations,  une notification du Recteur de  l’Université de Thiès envoyée aux personnels précise que les salaires de septembre connaitront un retard de paiement.  A l’Université Gaston Berger de Saint-Louis,  les salaires de juillet et d’août n’ont été perçus qu’au-delà du  15 pour la plupart. A Dakar, Bambey et Ziguinchor, la situation budgétaire n’est guère reluisante avec des universités qui, faut-il le rappeler, ont  dépassé de loin leur capacité d’accueil depuis très longtemps sans budget sincère, précise-t-on dans un document  parvenu à Rewmi Quotidien. Pourtant, déplorent ces enseignants du Supérieur pour le déplorer,  ces universités ne doivent leur fonctionnement qu’aux énormes sacrifices des enseignants qui ploient sous la surcharge de travail qu’ils paient  même de leur vie. Toutefois le SAES est au regret de constater que plus de six mois après les accords, le Gouvernement n’a pas tenu ses promesses de rééquilibrage des budgets de toutes les universités et du paiement de  toutes les dettes. Ce n’est pas tout. Les autorités s’étaient engagées  devant la représentation nationale, à sécuriser  les indemnités, voyages d’études du PER (Personnel enseignant et de recherche) et  les salaires dans toutes les universités grâce à l’argent issu de la pénalité payée par la société Arcelor-Mittal. Mais 6 mois 8 jours après les accords, le SAES attend toujours que le Gouvernement honore ses engagements.

Salamraky

Voir aussi

ousmane-sow-000_par8176555_0

Ousmane Sow Un Géant de l’Art s’éteint

Le monde des Arts est en deuil. Ousmane Sow est mort ! L’artiste aux mains ingénieuses …