Le garçon de 12 ans s'est appuyé au tableau pour ne pas tomber, sous le regard effaré des visiteurs de ce musée de Taipei (Taiwan).
Capture Youtube
Le garçon de 12 ans s'est appuyé au tableau pour ne pas tomber, sous le regard effaré des visiteurs de ce musée de Taipei (Taiwan). Capture Youtube

Taïwan : un enfant transperce un tableau de maître

Un jeune garçon de 12 ans en visite dans un musée de Taïwan a accidentellement renversé le contenu de son verre, sur un tableau peint au 17e siècle par un grand maître italien.

25 Août 2015, 08h06 | MAJ : 25 Août 2015, 09h39

 Il se souviendra longtemps de cette journée au musée. Un Taïwanais de 12 ans visitait ce week-end, avec sa mère, une exposition dans un musée de Taipei, quand il a trébuché à proximité d’un tableau, l’endommageant considérablement.

Sur un enregistrement vidéo, on peut voir le garçon déambuler l’air hagard, aux côté d’un groupe de visiteurs.

Un verre à la main, il passe devant le tableau et trébuche. Non seulement, il asperge cette peinture à l’huile valant plus d’un millions d’euros, mais il s’aide du tableau pour ne pas tomber complètement. L’adolescent se retrouve pantois, quelques visiteurs dont une guide ayant aperçu cette scène, dont la vidéo ne montre pas la suite…

VIDEO. Un garçon de 12 ans endommage un tableau de grand maître

Cette maladresse a eu la fâcheuse conséquence de laisser un trou dans cette oeuvre majeure de Paolo Porpora, maître italien du 17e siècle. Le tableau titré «Flowers» représente des tournesols, roses, tulipes et oeillets.

Grâce aux caméras de surveillance, la direction du musée a pu constater que la détérioration de l’oeuvre était involontaire. Sun Chi-hsuan, le responsable de l’exposition, a refusé de demander aux parents du garçon de payer la restauration du tableau. Le garçon «était très nerveux mais n’a pas à être tenu responsable, de plus, la collection était assurée», rapporte Focus Taiwan. Le musée qui a tenu l’exposition fermée ce lundi envisage des travaux de restauration même si Flowers est endommagé à jamais.

Ce jeune Taïwanais vient s’ajouter à la liste non-exhaustive de ces maladroits qui sont la hantise des amateurs d’arts et commissaires d’exposition, et dont le Guardian donne quelques exemples. En 2006, un homme était tombé après avoir marché sur son lacet au Fitzwilliam Museum de Cambridge (Royaume-Uni), brisant un vase chinois vieux de 300 ans. En 2010, une femme est tombée sur un Picasso au New York Metropolitan Museum, causant une déchirure de 15cm. Enfin, en 2013, le magnat de Las Vegas Steve Wynn venait de vendre le célèbre tableau de Picasso «Le Rêve», pour un montant d’environ 150 millions d’euros, lorsqu’il le transperça d’un coup de coude involontaire.

Le Parisien.fr

Voir aussi

duba_victime_dun_viol_collectif-26bb9194c822c5dfb890eb2a77a20d77

Dubaï: Victime d’un viol collectif, une touriste britannique porte plainte et se fait inculpée pour relation sexuelle extra-conjugale

Il ne fait décidément pas bon être une femme dans cet émirat du golfe Persique… …