Accueil / SOCIETE / TAMBACOUNDA Un commerçant fusillé à la hanche par un malfaiteur

TAMBACOUNDA Un commerçant fusillé à la hanche par un malfaiteur

Bourkou, un village situé à 30 kilomètres de la capitale orientale a été le théâtre d’une attaque à main armée. Un commerçant du nom de Mamoudou Bâ a été fusillé à la hanche par un malfaiteur encagoulé et armé de Kalachnikov avant de disparaître avec ses 200 000 fcfa.

Source l’Observateur
Mamoudou Bâ est un commerçant âgé seulement de 30 ans. En effet, pour regagner son village natal, Bourkou situé à 30 kilomètres de la capitale orientale, il enfourche son vélo. n cours de chemin, il a été arrêté par un individu encagoulé, armé de kalachnikov et sorti des buissons. Sous la menace de l’arme de guerre et tenant plus qu’à sa vie, le commerçant avait obtempéré à l’ordre d’arrêt de ce malfrat qui lui réclamait de l’argent. Devant sa lenteur, le délinquant avait appuyé sur la détente et atteint le commerçant, Mamoudou Bâ, à hauteur de la hanche. Pour éviter une mort certaine, il s’est aussitôt exécuté et lui a remis la somme de 200.000 fcfa. Le malfaiteur s’en était emparé tout en le laissant sur place gisant sur une marre de sang. Le commerçant doit sa vie à des villageois qui passaient et qui ont alerté les éléments de la 43e compagnie d’incendie et de secours. C’est ainsi qu’il a été conduit au centre hospitalier régional où il a séjourné pendant quelques jours avant de terminer sa convalescence à son domicile. A l’annonce de l’arrestation de Mamadou Sow, l’un des plus grand braqueurs qui écumait les axes routiers par les hommes du commandant de la brigade des recherches de la gendarmerie de Tambacounda, d’Oumar Cissé, le commerçant, toujours en convalescence, a demandé d’être confronté au braqueur épinglé qu’il pouvait reconnaître de par sa corpulence et le timbre de sa voix. Finalement, au terme de cette confrontation qui a eu lieu vendredi 6 juillet dernier, le commerçant n’a pas été capable de l’identifier parmi tant d’autres qui lui ont été présentés, mais déclare avoir reconnu la voix de ce dernier. L’enquête suit son cours.


À voir aussi

Procès- Me Mbaye Sène, avocat de Khalifa Sall : « tous les jours, le procureur vise des documents sur la base de fausses informations, et pourtant… »

REWMI.COM- Le procès de Khalifa Sall et Cie se poursuit ce mercredi. Ses avocats sont …

Scandale sexuel à Oxfam L’ONG présente ses excuses !

L’ONG britannique Oxfam a présenté ses excuses au peuple haïtien pour les dérives sexuelles de …