Accueil / SOCIETE / Tamkharite 2015 : Les prix des denrées sont en hausse

Tamkharite 2015 : Les prix des denrées sont en hausse

Certaines denrées restent inaccessibles au niveau de beaucoup de marchés de la banlieue, à quelques heures de la célébration de la fête du Nouvel an pour les musulmans, appelée communément « Tamxarit ». Seuls les grands marchés de Thiaroye, de Keur Massar, de Diameguene, de Pikine et du marché Bou Bess, restent épargnés de la rareté des denrées comme l’oignon, le poivre, les pommes de terre et autres. Dieynaba Ly est une dame rentrée à Pikine. Elle est en train de faire ses achats. Selon elle, « la hausse des denrées est liée à la volonté des commerçants qui profitent lors des fêtes du genre pour élever les prix. Il doit y avoir des comités de contrôle au niveau des marchés, à chaque approche des fêtes comme la Tabaski, la Korité ou la Tamxarit, pour veiller sur les prix », a-t-elle dit. Malgré cette situation, les achats font bon train dans les marchés que nous, nous avons visité à quelques heures de la « Tamxarit ». Des poulets sont vendus à 3.000 ou 3.500 francs Cfa, l’unité. Le prix d’un kilogramme de viande de bœuf coûte 2.600 FCfa, alors qu’avant les fêtes, le prix d’un kilogramme n’était vendu qu’à 2.400 FCfa. La majeure partie des personnes rencontrées ne se soucie pas de la qualité des denrées qu’elles vont consommer le jour de la fête. Interrogée par Rewmi par rapport à la hausse des prix des légumes, les plus prisés, certains commerçants déclarent que : « la cherté est liée à la qualité de ces denrées que les populations auront besoin. Cette hausse n’est pas de leur niveau ». Il faut signaler que le constat a été fait l’unanimité au niveau des marchés de la banlieue, à quelques heures de la célébration de la « Tamxarit ».

Sada MBODJ

Share This:

À voir aussi

INAUGURATION DU CENTRE SOCIO-CULTUREL DE KAHONE- Le maire de la commune insiste sur son entretien et sa préservation

Le Ministre de l’Habitat et du Renouveau urbain, Diène Farba Sarr, a inauguré samedi le centre …