telechargement-6

Tanor et la crédibilité du HCCT

Jamais dans l’histoire du Sénégal, une Institution n’a fait autant de controverse et n’a été si décriée. C’est une idée politique intelligente de Macky Sall qui, en Chef de parti et chef d’une majorité politique qui vacille et qui fait face à des enjeux délicats, devait impérativement trouver un lieu politique de classement et de recasement des politiques laissés en rade.

Secrétaire général du PS qui a fait don du parti à Macky Sall sans rien obtenir en retour, Ousmane Tanor Dieng s’est armé de patience et la création du HCCT a été pour lui ce qu’Aissata Tall Sall a appelé les restes d’un repas finissant. Le HCCT n’a aucune popularité. Elle est d’ailleurs d’une impopularité sans précédent. Ousmane Tanor Dieng qui a été nommé sait bien que le seul défi qui s’impose à lui est de donner au HCCT une vie, une importance  et une utilité indiscutable pour qu’il bénéficie d’une crédibilité.

Selon un membre du Bureau politique qui lui est proche, il est obsédé par ce défi. Les commentaires et les railleries contre cette « chose »  l’indisposent sans qu’il le dise. Ce qui est certain est qu’il est placé à la tête de ce HCCT et les Sénégalais en ont rigolé et en rigolent encore. Voir l’incarnation d’un parti comme le PS, appareil politique historique et enraciné dans le Sénégal profond et membre important et imposant de l’International socialiste ramer derrière un parti libéral au nom d’une alliance de gouvernance sans programme politique concerté est drôle.

Le défi de la crédibilité est ardu car ce HCCT ne relève d’aucune souveraineté électorale. Ce n’est pas une affaire de peuple mais de partis. Il n’a même pas de siège institutionnel. Ne faut-il pas en rire ? Déjà avec ce qui se passe au PS en crise, Ousmane Tanor Dieng est cloué au pilori. Et c’est dommage que depuis 1996, il s’accommode d’impopularité et ne tient que grâce à la force d’un pouvoir.

Domou rewmi

Voir aussi

telechargement-6

INSECURITE ET SERIE DE MEURTRES Oumar fait … Maal aux Sénégalais

Le sang jaillit, coule et coule encore. Les esprits et les regards des citoyens sont …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *