RELIGION

TAREK RAMADAN ‘’on doit décoloniser les consciences…’’

  • Date: 5 juillet 2013

Le professeur Tareq Ramadan, en conférence à Saint-Louis, ce jeudi, s’est dit opposé à toute réforme de l’islam. L’islamologue et théologien d’origine égyptienne estime que ce qu’il faut faire, c’est  »une réforme de soi-même par la décolonisation des consciences de la terminologie occidentale’’.

Participant à la table-ronde  »Religions, réformes, modernités : interrogations islamiques et ressources africaines’’, organisée par l’Unité de formation « Civilisations, religions, arts et cultures (UFR CRAC) » de l’université Gaston Berger (UGB), à Saint-Louis, le professeur d’islam contemporain à l’université d’Oxford suisse a dite son opposition à toute idée de réformer la religion islamique.

Et à en croire le Suisse d’origine égyptienne, ‘’on doit décoloniser les consciences politiquement, culturellement, économiquement’’ par un recours aux ressources endogènes afin de mieux appréhender la nouvelle situation. Et la seule réforme qui vaille, aux yeux de Tareq Ramadan, c’est celle  »d’une transformation de soi qui remonte du temps du Prophète [Mohamed] (PSL)’’, car  »les textes ne changent pas, mais la temporalité se renouvelle’’. Il vient ainsi conforter ce que dit l’islamologue Makhtar Seck, ‘’qu’il faut islamiser la modernité et non moderniser l’islam’’. Concernant la modernité et la religion, il est fondamentale pour le Pr Ramadan d’avoir un regard sur la tradition mystique et la réconciliation de la religion avec l’éthique et la spiritualité.

Tareq Ramadan a aussi défendu l’idée que c’est  »la responsabilité personnelle et spirituelle à changer l’ordre du monde ou de ne pas le changer’’.


Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15