ACTUALITE

TARIF EXTERIEUR COMMUN DE LA CEDEAO : Les entreprises sénégalaises s’offrent 300 millions de consommateurs.

  • Date : 26 juin 2015

Les médias se sont imprégnés, hier, du Tarif extérieur commun (Tec) de la Cedeao. Un marché plus de 300 millions de consommateurs qui s’ouvre, désormais, aux entreprises sénégalaises.

La Commission de la Cedeao, avec la coopération allemande, a organisé, hier, un atelier de sensibilisation à l’intention des médias sur le nouveau Tarif extérieur commun (Tec) de la Cedeao. Entrée en vigueur depuis le 1er janvier dernier, cette 5ème  cinquième catégorie de taxation vient renforcer la nomenclature tarifaire du Tec-Cedeao et devrait permettre la création d’un marché régional et renforcer l’intégration au sein de la zone. A travers le Tec, a expliqué le directeur de la réglementation et de la coopération internationale, Abdou Khadre Dieylani Ndiaye, la Cedeao a voulu mettre en place un schéma de libéralisation des échanges par élimination, entre les Etats membres, des droits de douane à l’importation et à l’exportation des marchandises et l’abolition des barrières tarifaires et non tarifaires. M. Ndiaye, par ailleurs, Colonel de la douane, est allé un peu plus loin pour notifier que la zone de libre échange, ainsi créé, offre aux économies de la sous-région de nouvelles perspectives, à travers un vaste marché, de plus de 300 millions de consommateurs, pour le commerce intra-régional. Donc, c’est un vaste potentiel de vente au niveau de la Cedeao, avec la suppression des droits de douanes. «Les produits fabriqués au Sénégal pourront être facilement écoulés dans la sous-région où le Sénégal est le quatrième pays, en termes de poids économique, après le Nigéria, la Côte d’Ivoire et le Ghana. Et il exporte 70% de ses produits dans la région africaine», a renseigné le colonel Ndiaye. Cependant, il a précisé que, durant une période transitoire de 5 ans, à compter du 1er janvier 2015, et en attendant la mise en place d’un prélèvement communautaire unique, les produits importés des Etats hors Uemoa, demeurent assujettis au prélèvement communautaire de solidarité au taux de 1%. Toutefois, des mesures d’accompagnement pour faire face aux effets négatifs du Tec ont été arrêtées. D’autres mesures sont également envisagées au niveau de l’harmonisation des régimes douaniers, de l’adoption du code des douanes communautaire, l’harmonisation des exonérations fiscales et la mise en place d’un mécanisme de suivi-évaluation, par la Commission, de l’application du Tec par les Etats membres.

Le Tec,  une alternative aux Ape

Le tarif extérieur commun de la Communauté économique des états de l’Afrique de l’ouest (Tec-Cedeao) est une réponse appropriée aux incertitudes des Accords de partenariat économique (Ape). Le tarif extérieur commun constitue une parade contre les accords de partenariat économique (Ape). «Il ne faudra pas être surpris ou avoir des appréhensions par rapport aux Ape, car on a pris les dispositions pour combler les gaps de recettes», a déclaré colonel Abdoul Khadre Dieylani Niang des Douanes sénégalaises. Des mesures de sauvegarde sont prises comme la restriction temporaire des importations de certains produits, l’imposition des droits compensateurs pour lutter contre les effets des subventions, les mesures anti-dumping contre les pratiques commerciales déloyales et des mesures complémentaires de protection. Le Tec est une opportunité, car ce sont à la fois, des mesures de protection de notre production industrielle et agricole et une extension du marché des consommateurs.

Mouhamadou BA

Les Plus Populaires
Les plus commentés
Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15