Accueil / SOCIETE / Tension au marché HLM- Les commerçants sur le qui-vive

Tension au marché HLM- Les commerçants sur le qui-vive

 En cette période de fête de korité, le train-train quotidien du marché Hlm laisse place à une ambiance plus remuante. Mais, ça sent le roussi, avec cette confrontation entre les commerçants et la municipalité. Du rififi en perspective.

 A moins d’une semaine de la korité, fête de la fin du jeûne musulman, le marché Hlm commence déjà à renouer avec ses ambiances de grands moments. Difficile de se frayer un chemin pour accéder à l’intérieur du marché dont les allées sont bondées de monde, de filles, pour la plupart. En tout cas la tension y a été vive ces deux derniers jours. En atteste la forte présence des forces de l’ordre. C’est dire que les commerçants y sont dans une situation précaire. Ils exigent plus de considération de la part des autorités à qui ils rappellent avoir versé beaucoup d’argent. Aussi, ne comprennent-ils pas qu’on vienne les importuner. Dans cette confrontation avec les forces de sécurité, trois d’entre eux ont été interpellées, informe Paco, un vendeur de prêt à porter. En effet, les commerçants menacent de ne plus payer la taxe municipale, parce que concurrencés, en cette veille de Korité, par les tabliers, installés sur les artères publiques.

C’est dire que les autorités ont du pain sur la planche, face à cette détermination des commerçants à rester droit dans leurs bottes et la bombe sociale que constituent les marchands ambulants qui tendent à se sédentariser sur des tables de fortune. Seydou Nourou, un de ceux-là, souligne que malgré l’ambiance, ils ne font pas bonne affaire, étant près du poste de police. Le commandant dit qu’ils dérangent, alors qu’ils paient des taxes, chaque jour, à la municipalité. C’est dire donc que ce sont les autorités municipales qui favorisent l’insalubrité tant décriée dans nos villes, en ne comprenant pas que le cadre de vie des populations est plus important que les recettes tirées des étals et des tables qui envahissent nos cités.

Fatou MBOW (Stagiaire)

Share This:

À voir aussi

RESTAURATION ET REHABILITATION DES MEDERSAS DE FES La Médina subit son lifting

Un pan du patrimoine historique de la ville de Fès, capitale spirituelle du royaume chérifien, …