Accueil / FAITS DIVERS / Tentative d’escroquerie, viol, détournement de mineure,… Deux individus alpagués par la police

Tentative d’escroquerie, viol, détournement de mineure,… Deux individus alpagués par la police

 Poursuivi pour tentative d’escroquerie, vol de téléphone portable, viol et détournement de mineure et association de malfaiteurs, Baldé et Ndiaye ont été déférés au parquet, en attendant leur jugement.

Le 9 mai dernier, les éléments de la police ont mis aux arrêts un coiffeur et un tailleur, à la berge de Soumbédioune, pour tentative d’escroquerie, vol de téléphone portable, viol et détournement de mineure et association de malfaiteurs. A en croire D. Gning, les deux mis en cause lui ont fait croire qu’ils étaient à la recherche d’un parent marabout qui serait au Sénégal sur invitation du gouvernement. Dans le procès-verbal d’enquête, Gning explique : «n’eût-été l’intervention des policiers, ils m’auraient envoûté et pris l’ordinateur que j’avais par devers moi. Parce qu’ils m’ont proposé une séance d’exorcisme et ils allaient me violer, s’ils parvenaient à m’envoûter». Les mis en cause ont été donc arrêtés puis conduits au poste. Sur ces entrefaites, A. S, une mineure âgée de 17 ans, s’est immédiatement rendue au commissariat pour faire sa déclaration. «J’ai été victime de viol, le 30 avril, sur le chantier du garage de Pompiers. Et c’est Ibrahima Ndiaye qui m’a abordée pour me demander des nouvelles de son père qui serait un excellent marabout. C’est en ce moment que Youssouph Baldé est passé comme par hasard, disant connaître le grand marabout», a-t-elle déclaré. Poursuivant, elle précisera : «pour me remercier, Ndiaye m’a dit qu’il allait formuler des prières pour moi. Et c’est après ces prières que j’ai perdu connaissance.»

Selon la fille, elle a été déshabillée et violée, tour à tour, par les deux jusqu’à éjaculation. Ces derniers l’ont également délesté de son téléphone portable. A la suite de cers événements, la fille a été conduite à l’hôpital par ses parents. Elle a ainsi une incapacité de travail de 5 jours après analyses. Entendu à la police, Ibrahima Ndiaye a déclaré avoir juste demandé à Gning la route qui mène vers Soumbédioune. «Elle m’a répondu qu’elle ne savait pas, avant de m’orienter vers Youssoupha Baldé. Et c’est lorsque j’échangeais avec ce dernier que Gning est revenue pour me crier dessus disant qu’il y avait plein de gens qui agissaient de la sorte pour arnaquer les gens. C’est ainsi qu’elle a appelé la police», a-t-il dit, tout en niant avoir violé la mineure. Il nie également connaître Youssoupha Baldé. Ces propos ont été balayés par son co-accusé qui a déclaré que c’est Ibrahima Ndiaye qui a conduit Dieynaba Gning à Soumbédioune. Ils ont été déférés au parquet en attendant leur jugement.

Cheikh Moussa SARR   

Share This:

À voir aussi

TERRIBLES REVELATIONS DE N. M. THIAW DEVANT LES ENQUETEURS- « Les voleurs m’ont violé, tué mon mari avant d’emporter nos biens »

Thierno Ba, alias ‘’Thier’,’ et Malang Camara, ont été présents, hier, à la chambre criminelle …