Accueil / ACTUALITES / Ter : 3500 personnes affectées ont touché leurs chèques

Ter : 3500 personnes affectées ont touché leurs chèques

Quelque 3500 personnes affectées par le projet (PAP) du Train express régional (TER), sur les 12 000 recensées dans les trois départements de la région de Dakar, ont reçu leurs indemnisations, indique un communiqué parvenu à l’APS.

Le texte souligne que « 90% des PAP du département de Dakar ont été payées ». Il signale que « les opérations de démolition ont été enclenchées dans la zone allant de la gare de Dakar, jusqu’au niveau du passage à niveau de la route de Cambèrène (PK 0 à PK 7,5).’
« Mieux, les ouvriers impactés ont touché en outre des indemnisations représentant 8 mois », ajoute le communiqué.
Le projet de Train express régional reliera la gare de Dakar au nouvel aéroport International Blaise Diagne situé à 55 km. Dans sa première phase, le projet doit permettre de connecter la gare ferroviaire du centre-ville de Dakar au pôle urbain de Diamniadio et dans une seconde la nouvelle ville à l’AIBD.
La première phase, d’une longueur de 36 km, devra permettre de desservir les trois départements de Dakar, Pikine et Rufisque. « Ce sont 18 communes qui sont touchées par les opérations d’expropriation le long du corridor ferroviaire dans ces 3 départements. »
Au total, près de 12 000 PAP sont touchées par la construction du TER sur le tracé de la tranche ferme. Dans le département de Dakar, 2 800 personnes sont affectées, contre 8000 à Pikine et 500 à Rufisque.
Le communiqué rappelle qu’un recensement avait été « lancé en mars 2016 pour identifier, et évaluer les biens des personnes touchées par le projet TER ». « Cette activité qui s’est déroulée sur 8 mois a permis de dénombrer les PAP présentes dans l’emprise et d’évaluer les impenses. C’est ensuite qu’un plan d’action et de réinstallation (PAR) a été mis en œuvre pour définir les modalités de déplacement et de compensation de ces PAP. »
Ce plan a fait l’objet d’un partage et d’une validation « avec les plus hautes autorités du pays et les bailleurs de fonds ».
Parallèlement, des consultations ont été menées avec les autorités locales et coutumières pour informer sur le projet et sensibiliser sur les enjeux liés au déplacement des personnes impactées.
Le TER impacte deux zones à forte densité commerciale : le marché de Thiaroye et le site des ferrailleurs et mécaniciens de Colobane.
« L’Etat du Sénégal, conscient des enjeux liés au déplacement de ces personnes et aux conséquences dévastatrices liées à la disparition de ces commerces, a pris les dispositions idoines pour les réinstaller. C’est ainsi qu’un site de recasement des PAP du marché de Thiaroye, a été identifié et alloué dans l’enceinte du camp militaire de Thiaroye, sur 7 ha. Le décret de désaffectation du site a été prononcé, et les études architecturales pour la mise en œuvre du marché sont finalisées. »
« Par ailleurs, un site de 3,5 ha situé à Sébikotane a été aménagé pour accueillir les PAP ferrailleurs/mécaniciens de Colobane. Le site est disponible et les premières personnes ont commencé à s’y installer. »
Aps

À voir aussi

Ebullition du système éducatif : le saems n’exclut pas une année blanche

Le Syndicat autonome des enseignants du moyen et secondaire (Saems) a déposé un préavis de …

Meurtres à répétition pour des motifs fallacieux Et le Sénégal devînt violent

REWMI.COM- Le meurtre du Nigérian, roué de coups et égorgé aux Parcelles Assainies, hier, est …