POLITIQUE

Terribles accusations du Pds contre l’Apr : «des Guinéens et Mauritaniens sont inscrits sur les listes électorales en échange de la nationalité sénégalaise»

  • Date : 1 juillet 2015

 Le ministre de l’intérieur, de connivence avec son frère qui dirige l’Apr aux Etats-Unis, est accusé par les libéraux d’inscrire des Guinéens et Mauritaniens sur les listes électorales, en échange de la nationalité sénégalaise.

L’affaire des fraudes sur les Cni ne se passe pas seulement au Sénégal. Du moins, si l’on se fie aux propos de l’opposition, la  diaspora est impliquée dans des fraudes de confection de carte d’identité. En effet, sous l’égide du ministre de l’intérieur, les responsables Apr des Usa sont en train de chercher des communes des régions de Saint-Louis et de Matam qui pourront leur produire des extraits de naissance qu’ils placeront auprès de la communauté Al Pulaar d’origine mauritanienne et guinéenne refugiée a Philadelphie, Colombus, New York, etc… L’accusation est de Sada Ndiaye, lors de la conférence de presse conjointe organisée par le  Pds et le Fpdr. Selon le Secrétaire chargé des élections du Pds,  Diouldé Ba et Daouda Dia sont les principaux instigateurs de cette magouille. L’opération déjà assurée par un responsable de l’Apr  revenu au Sénégal consistera à remettre l’extrait préfabriqué à un mauritanien Al Pulaar (Toucouleur). Muni de cet extrait, l’intéressé se présente avec ses photos d’identité devant la commission consulaire chargée d’établir les Cni. Ainsi, sa Cni sera-t-elle établie et sa carte de vote lui sera retournée le jour du scrutin pour voter, a révélé Sada Ndiaye devant une assistance médusée. «Le questeur à l’Assemblée nationale orchestre des fraudes de confection de cartes d’identité et d’électeurs dans la localité de Bossé Yabé, à Kanel. Ce scandale a commencé pendant les audiences foraines et  se confirme par l’enrôlement des enfants mineurs dans les listes électorales, en augmentant leurs âges. A ce jour, 500 cartes ont été fabriquées», a-t-il divulgué.

«Le porte à porte pour recruter des militants»

Avant d’enfoncer le clou : «c’est du porte à porte que les responsables de l’Apr sont en train de faire au niveau des villages de Orkadiere et à Boussoyabe. Une équipe mobile fait le point de l’état civil de chaque maison. Tous ceux qui sont en âge de voter et qui n’ont pas de pièce d’état civil, sont enrôlés pour passer en audience foraine.» A l’en croire, toutes les jeunes filles et tous les jeunes garçons qui ont au moins 12 à 13 ans sont immédiatement enrôlés avec majoration pour leur permettre d’aller au scrutin avec l’âge légal requis pour le vote. Pis, renchérit-il, le député Daouda Dia a promis à tous les villages composant la commune d’Orkadiere le passage de la commission itinérante chargée d’établir les Cni qui étaient à cours de consommable après leur passage dans les villages de Boussoyabe et Padalal. En effet, dans les localités où le maire est de l’Alliance pour la République, les cartes sont confectionnées dans la Mairie, si tel n’est pas le cas, ces dernières sont fabriquées dans la demeure d’un responsable. «J’ai les preuves de mes propos», assène-t-il. Face à cette «monstruosité inimaginable, aucune crédibilité ne saurait être accordée aux révisions des listes électorales actuellement en cours», menacent les libéraux. Sous ce rapport, l’opposition exige l’annulation de l’inscription des listes électorales.

Mouhamadou BA

Les Plus Populaire
Title
Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15