25 juillet, 2014
Accueil » SOCIETE » TFM : Life TV!
TFM : Life TV!

TFM : Life TV!

Ce qui a été séduisant dans cette affaire, c’est l’engagement et la détermination du leader du Mouvement «Féké maci bolé», Youssou Ndour. Il a fait montre d’une volonté réelle de remporter cette bataille contre les «forces du mal». L’Etat du Sénégal et ce chanteur étaient dans une logique manifeste de combat. La plupart de ceux qui suivaient cette affaire savaient que le président Wade lâcherait du lest, comme il l’avait fait avec Idrissa Seck, Macky Sall, Me Ousmane Ngom, avec qui il ne s’entendait guère. Mais il faut dire qu’on ne s’attendait à ce que Youssou Ndour obtienne sa licence, ce 11 mai. C’est-à-dire quelques jours après la déclaration radicale du chef de l’Etat à la salle des Banquets du Palais, le 01 mai, devant les syndicalistes venus lui remettre les cahiers de doléances.

Comme c’est de tradition à la Présidence, des fausses informations ont été fournies à l’autorité suprême sur ce dossier. Peut-on dire que les preuves fournies par le leader du «Super Etoile» et qui disculpent l’homme d’Affaires français, Vincent Bolloré, ont été assez convaincantes ? De toute manière, après avoir fait un tour dans le site du Group Bolloré hier, nous n’avons vu nulle part le nom de TFM. Et pourtant, tous les groupes de presse dans lesquels l’homme d’affaires est actionnaire ont été mentionnés. Tout le mérite revient aux militants de la liberté d’opinion, d’ici et d’ailleurs. Mais il faut rendre à César ce qui lui appartient. Youssou Ndour a gagné avec brio son combat face aux «forces du mal». Serigne Bara Mbacké, Khalife général des Mourides, et le Premier ministre Souleymane Ndéné Ndiaye se sont tous impliqués dans cette affaire, tout comme. Le président du Meds, Mbagnick Diop, s’est personnellement investi pour que la situation soit réglée dans les plus brefs délais.

Non ! Youssou Ndour n’a jamais cherché une licence qu’il a obtenue depuis plus d’un an. La problématique était plus une question de ligne éditoriale que de technique. TFM émettra sur la base d’un programme culturel. Lorsque le musicien a lancé son Mouvement citoyen, on y a perçu une menace réelle sur le pouvoir. Car Youssou Ndour, en homme futé, en a profité pour faire une tournée nationale aux allures d’une campagne. Il a visité tous les départements du Sénégal. A Saint-Louis, par exemple, le chanteur avait tous les problèmes du monde pour démarrer sa soirée. Partout où il est passé, les populations scandaient «TFM», «TFM», «TFM».

Contrairement à ce qui a été avancé, les autorités n’ont pas écarté «You» volontairement de l’inauguration du Monument de la Renaissance Africaine. Elles avaient peur que le refrain : «TFM», «TFM» ne soit encore repris comme dans une chorale. Des informations dans ce sens étaient transmises par les BMS au sommet de l’Etat. «You» a fait son test de popularité à travers le pays. Ensuite, en France, à Lyon plus précisément, les autorités du PS français ont signé la pétition pour TFM. Des autorités américaines et de grandes figures de la culture africaine ont également manifesté leur soutien à l’artiste. «TFM» va maintenant démarrer très prochainement ses programmes. Qui a gagné ? Le Sénégal…