000_bo5tp (1)

« THE GREATEST » Des milliers de personnes venues du monde entier ont prié devant la dépouille de Mohamed Ali à Louisville

AFP – Des milliers de musulmans venus du monde entier ont prié jeudi devant la dépouille de Mohamed Ali, lors d’une cérémonie funéraire traditionnelle dans sa ville natale au coeur des États-Unis.

Ce moment de ferveur à Louisville était ouvert à tous et voulait transmettre un message de paix, ainsi que le boxeur de légende l’avait lui-même voulu.

Le triple champion du monde est décédé à l’âge de 74 ans, après trois décennies de lutte contre la maladie de Parkinson.

« Nous souhaitons la bienvenue aux musulmans, nous souhaitons la bienvenue aux membres d’autres religions, nous accueillons les policiers, nos soeurs, nos anciens, nos jeunes », a lancé l’imam Zaid Shakir, qui présidait la prière.

Baptisé Cassius Clay à sa naissance dans un quartier noir de Louisville, le boxeur a adopté la foi musulmane en 1964, changeant son nom pour celui de Mohamed Ali. Cette conversion avait stupéfié l’Amérique.

De nombreux dignitaires islamiques avaient fait le déplacement, ainsi que le président turc Recep Tayyip Erdogan.

Etaient également présents Louis Farrakhan, le dirigeant de l’organisation Nation of Islam, ou le pasteur Jesse Jackson, grand militant des droits civiques.

Quant aux anonymes rassemblés, ils avaient chacun une raison de rendre hommage au géant noir, que ce soit pour ses combats épiques restés historiques ou pour ses luttes contre les inégalités ou le racisme.

« J’avais 12 ou 13 ans, je regardais les combats de boxe de Mohamed Ali à la télévision. Tout le monde venait dans une maison à Dakar, il y avait au moins une soixantaine de personnes devant un petit écran en noir et blanc », se rappelait Babacar Gaye, un Sénégalais de 54 ans établi aux États-Unis.

Le cercueil de « The Greatest », recouvert d’un tissu brodé de versets sacrés, a été placé au fond de l’immense hall du Centre d’exposition de Louisville.

Première sourate du Coran

Les fidèles ont joué des coudes pour s’en approcher le plus possible, smartphone en main pour une photo, avant que la cérémonie solennelle commence.

Les musulmans ont prié en rangs, les hommes d’un côté et les femmes en retrait, coiffées d’un voile.

Les non musulmans avaient été priés de se regrouper à l’écart et de prier, chacun à sa manière.

En détails, l’assemblée a d’abord récité la première sourate du Coran, qui rend hommage à Dieu en lui demandant de servir de guide.

Les croyants ont ensuite adressé une prière aux prophètes Mahomet et Abraham, puis des suppliques personnelles pour le repos de l’âme de Mohamed Ali et des appels à la miséricorde.

La cérémonie s’est conclue sur un voeu de paix universelle.

Mohamed Ali sera inhumé vendredi, après une grande procession dans Louisville et une autre cérémonie d’hommage dans une salle omnisports.

Pour des millions de musulmans sur la planète, cet homme opposé à la guerre au Vietnam a symbolisé mieux que quiconque le véritable visage de l’islam, pacifique et tolérant.

« C’était extraordinaire de voir toutes ces nationalités, cultures, races et religions se rassembler en ce moment triste, cela est vraiment source d’inspiration », commentait à la sortie Makeeba Edmund, une fonctionnaire municipale de Louisville.

Obsèques en 2 jours

Vendredi matin, les habitants de Louisville auront une deuxième chance de dire adieu à « The Champ », avec une longue procession en corbillard de son cercueil.

Le trajet de 30 km passera devant les sites emblématiques de l’histoire de l’homme couronné « Sportif du (XXe) siècle », notamment sa maison d’enfance et le musée à sa gloire.

La dépouille du géant, qui a irradié bien au-delà de la boxe grâce à ses combats pour les droits civiques, prendra alors la direction du cimetière.

L’inhumation, en présence des enfants d’Ali, se fera dans l’intimité absolue, le comédien Will Smith et l’ancien champion du monde de boxe Lennox Lewis portant avec six autres personnes le cercueil.

A noter qu’un « généreux mécène », dont le nom n’a pas été révélé, a promis de recouvrir de pétales de roses rouges le chemin final vers la tombe.

Les proches de Mohamed Ali ont exhorté les médias à ne pas filmer depuis un hélicoptère la mise en terre.

Le dernier moment solennel de ces funérailles sera une cérémonie d’hommage rassemblant personnalités et 15.500 anonymes.

L’ancien président Bill Clinton et le comédien Billy Cristal y prononceront une partie de l’éloge funèbre.

Voir aussi

300x125_7a8bd6f725a464de3d419f09b584bdf5be2e7c81

La réponse de Abdoul Mbaye au PM