POLITIQUE

Thérése Faye, coordonnatrice de la Cojer «L’espoir du Pds n’est plus entre les mains de Wade»

  • Date: 16 juin 2015

 Dans la banlieue pour sensibiliser sur l’inscription sur les listes électorales, la coordonnatrice de la Cojer a abordé, avec la presse, beaucoup de questions  d’actualité, comme la crise qui secoue le Pds, sans oublier de lister les projets du chef de l’Etat, pour booster l’engagement des jeunes républicains de Guèdiawaye à réélire Macky Sall, à la tête du Sénégal, pour un second mandat.

Toutes les 5 communes de Guèdiawaye ont été sillonnées par Thérése Faye et ses amis dont Mamadou Yaye Bâ, Amy Sy, entre autres. Une caravane qui a été accueillie à Ndiarème dans la division. Sada Thiam et Cheikh Awa Balla réclamant, chacun, plus de représentativité dans la commune. Aussi, n’eût-été la sécurité, la coordonnatrice nationale de la Cojer allait-elle être séquestrée à la permanence Apr de Ndiarème. Interpellée sur ces querelles, Cheikh Awa Balla accusera Sada Thiam, lequel est resté injoignable. Mais, Thérèse Faye a réussi à convaincre les militants des deux protagonistes qui se regardaient en chiens de faïence. «Les jeunes ont montré leur engagement et leur détermination à vouloir reconduire le président de la République à la tête du Sénégal pour un second mandat», a magnifié la républicaine, selon qui, ces activités entrent dans le cadre de l’animation de l’Apr. «Notre but est de réélire le président de la République. L’heure est à l’inscription sur les listes électorales. Certains ont l’habitude d’attendre la dernière minute. Cette formalité est l’une des premières phases électives. Nous travaillons avec tous les jeunes pour qu’ils puissent sensibiliser le maximum de personnes en âge de voter ou qui ont perdu leurs cartes. Avant d’être un acteur politique, il faut d’abord poser des actes citoyens», soulignera-t-elle. Interrogé sur le cas Modou Diagne Fada, accusé par son frère libéral, Farba Senghor, d’avoir encaissé de l’argent provenant de Macky Sall, la coordonnatrice nationale de la Cojer de déclarer : «l’histoire du Pds est derrière les apéristes. Ce qui nous importe, c’est comment faire pour satisfaire les doléances des populations. Nous ne nous intéressons  pas à ce qui se passe dans les partis de l’opposition. Le président Macky Sall est occupé à réaliser ses projets, comme l’électrification rurale, la couverture maladie universelle, le Pse, la bourse familiale, entre autres. Ce qui se passe au sein du Pds n’est pas du tout nouveau. Dans une autre histoire, nous avions vécu cette situation. Ça, c’est le style Wade et c’est ce qui le coulera. Modou Diagne Fada est dans ses droits les plus absolus. Et cela, c’est ma conviction personnelle. Les Sénégalais ont rejeté le Pds, depuis 2012. Et l’espoir de ce parti n’est plus dans les mains de Wade. Les jeunes ont les compétences et le mérite pour piloter un parti politique, si on se réfère au système de l’alternance générationnelle. Ce qui se passe au Pds est signe de la méchanceté foncière de Me Wade», a-t-elle consenti à préciser.

Sada MBODJ

Comments are closed.

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15