Accueil / Education / Thierno Alassane Sall : «Il y a des moments où se taire, relève de la trahison»

Thierno Alassane Sall : «Il y a des moments où se taire, relève de la trahison»

«Depuis l’accession de Macky Sall au pouvoir, pratiquement 2.300 lits ont été livrés à l’Ucad avec la réception de 4 pavillons, ce qui constitue les 50% des lits existants», renseigne le Pr Mary Teuw Niane. Se prononçant  sur la question, le ministre de l’Énergie Thierno Alassane Sall estime qu’«il y a des moments où se taire, relève pratiquement de la trahison. Ce qui est en train d’être fait pour l’école et la société sénégalaise de manière générale, c’est cela l’avenir. On est passé d’un système où le populisme le plus clair, le plus patent était en œuvre puisqu’on ne construisait pas, on n’investissait pas», assène-t-il. Avant d’ajouter : «Aujourd’hui, des actions de fond sont engagées pour inverser cette tendance. Dans un mouvement, il y a toujours des forces de résistance et d’inertie. Mais quand le président de la République fait l’honneur à l’Université de se déplacer pour répondre à des préoccupations qui ont été celles du monde universitaire pendant longtemps, on peut manifester son mécontentement, mais sous des formes beaucoup plus convenables», indique Thierno Alassane Sall.

Mary Teuw Niane était à l’Ecole polytechnique de Thiès (Ept) à l’occasion de la sortie de la promotion composée de 53 ingénieurs.  En plus des ingénieurs en génie civil et des ingénieurs en électromécanique, c’est la première promotion d’ingénieurs en informatique et télécommunication. Et pour la première fois, une entreprise a accepté d’accompagner l’école, d’offrir des bourses, de donner des stages et en même temps d’assurer le recrutement de ces jeunes qui sortent. «C’est un bel exemple à offrir aux entreprises sénégalaises et étrangères intervenant dans notre pays», a notamment déclaré le ministre. Il estime par ailleurs que le rythme de formation d’ingénieurs doit être fortement accentué pour accompagner la mise en œuvre du Plan Sénégal Émergent (Pse), qui a besoin de 500 à 1.000 ingénieurs par an comme l’Inde a eu à le faire. Il annonce que le gouvernement est bien dans cette perspective avec le démarrage imminent des travaux de construction d’une résidence de 200 lits pour les étudiants. Il s’y ajoute que des équipements scientifiques ultramodernes viennent d’être livrés pour les travaux pratiques et dans quelques jours, les travaux de construction de 8 salles de travaux pratiques vont démarrer.

L’As

À voir aussi

Plaidoyer pour l’inscription « massive » et le maintien des élèves à l’école

Le secrétaire général de l’Agence d’aménagement et de promoion des sites industriels (APROSI), Bohoum Sow …

un institut francophone lancé à Dakar pour former 100 000 enseignants sur 10 ans

L’Institut de la francophonie pour l’éducation et la formation (IFEF), dont les locaux ont été …