Accueil / Confidences / Thierno Bocoum sacrifié ? (Par Baye Talla Ndiaye)

Thierno Bocoum sacrifié ? (Par Baye Talla Ndiaye)

La cérémonie d’installation de la nouvelle assemblée nationale m’a inspiré une réflexion sur l’absence d’un des députés que beaucoup aurait aimé voir dans cet hémicycle et en qui je trouvais la prise en charge de mes aspirations de citoyen.

Mes pensées se sont donc  focalisé sur le cas Bocoum; ce jeune député du parti Rewmi connu pour son sens élevé du patriotisme et ses prises de position pertinentes et remarquables lors de la 12ème législature.
Je me suis posé et reposé la question de savoir pourquoi une telle personnalité si compétente, dotée d’une si belle expérience et d’une si grande crédibilité à l’égard du peuple n’a même pas été reconduit par son parti. Repensant aux propos de son leader Idrissa Seck qui avait évoqué des problèmes liés à leur coalition, je me suis permis de faire le parallèle avec les attitudes des autres leaders dans les différentes coalitions.
Mon constat fut glacial. Malgré la grande coalition dans laquelle le PDS s’est retrouvé, Wade a trouvé le moyen pour que Marie Sow Ndiaye, présidente des jeunes filles du PDS et Toussaint Manga responsable des jeunes du PDS soient investis dans une position leur permettant d’être des députés. Ousmane Tanor Dieng a fait de même en se déployant pour intégrer dans la grande coalition BBY Mame Bounama Sall et Yeya Diallo, respectivement responsable des jeunes et des jeunes filles du PS. Le Président Moustapha Niass s’est de son coté également battu pour que Zator Mbaye, responsable des jeunes qui a été évincé d’une place éligible soit nommé ministre de la république. Malick Gackou a lui aussi tenté le coup en investissant son responsable jeune à la 1ère place homme de son parti sur la liste nationale de la grande coalition Manko Taxawu Sénégal et sa responsable jeunes filles dans la liste de Dakar…
Mon cœur s’est alors resserré de peine quand j’ai pas trouvé de raison à la question de savoir pourquoi Thierno Bocoum, au sein de Rewmi, n’a pas bénéficié de cette attention particulière qu’ ont eu les autres jeunes des différents partis de la part de leur leader.  Je me torture encore et encore sans cesse en me posant cette question. Ce jeune député qui était devenu député du peuple et non plus seulement du Rewmi. devait faire la fierté de son parti. Il a participé à donner une bonne image à son parti en plus d’aller dans les combats pour défendre son leader en toutes circonstances, le tout en portant le message du peuple. Un jeune finalement aimé de tous pour sa politesse et son engagement sincère.
J’en revenais à ma question initiale: n’a t-il pas été sacrifié sous l’autel de la politique politicienne ? La réponse à cette question mérite tous les efforts car le Sénégal a besoin de protéger ses fils les plus valeureux contre la politique politicienne, et Thierno Bocoum en faisait parti lors de la 12ème législature.

Baye Talla Ndiaye,
Vice-Coordonnateur du CREES (cadre de réflexion et d’échange sur le Senegal)

Email : bayetallandiaye@yahoo.fr

À voir aussi

Macky Sall, et 1 et 2 et 3 mandats ? -Par Oumou Wane-

Houlala, mes chers compatriotes !!! Vous savez quoi ? Je crois que je suis en …

Souleymane Diawara « Amener un deuxième club dans la deuxième ville de France »

Plus de deux ans après avoir dit adieu aux pelouses de Ligue 1, Souleymane Diawara …