POLITIQUE

THIERNO LÔ JUGE MACKY « Les Sénégalais ont affaire à un Président très intelligent »

  • Date: 25 juillet 2016

Président de l’Alliance pour la paix et le développement et par ailleurs ancien Ministre sous Wade, Thierno Lô a été, samedi dernier, l’invité de l’émission “Grand Oral”. Sur les ondes de la 97.5 (Rewmi FM), Thierno Lô s’est amusé à dresser le profil psychologique  du président Macky Sall. Il s’est également prononcé sur le Conseil des ministres décentralisé de Dakar, le protocole de Rebeuss, les rapprochements entre l’Apd, l’Apr et le Pds, entre autres, sujets d’actualité.  

Les 1800 milliards F Cfa annoncés par le Président Macky Sall pour Dakar

« Le Président Macky Sall a raison et il est en train de bien travailler. Pour faire du bon travail, il faut d’abord diagnostiquer. Quand vous diagnostiquez, il faut maintenant mettre en place un programme, une vision et cela a été décliné dans le cadre du PSE. Je ne suis pas un laudateur, je suis très exigeant parce que c’est mon parcours qui a fait de moi quelqu’un qui regarde les résultats et la pratique parce que j’ai fait 23 ans dans le secteur privé avant d’entrer dans le service public. Là où j’étais, je n’avais pas de conseillé. Ils faisaient des chiffres d’affaires et je faisais de la promotion et c’était un coefficient personnel. Donc, la performance et l’exigence, je connais  et c’est cela qui me permet aussi de juger ce que les gens font. Depuis que Macky Sall est arrivé au pouvoir, tous les secteurs de l’économie sont en marche. Ce ne sont pas des politiques qui parlent, ce sont les acteurs socio-personnels, des gens qui sont sur le terrain, des gens qui font l’économie, s’expriment et qui font le bilan. Personne ne peut nier, qu’au niveau de Dakar, il y a des investissements grandeur nature qui sont en train d’être faits. Vous avez des routes, des centres qui vont être construits, vous avez l’arène nationale, vous avez des espaces socio-professionnels qui sont en train d’être faits, vous avez des fonds mis à la disposition des populations, vous avez la Cmu (Couverture maladie universelle). C’est l’ensemble de ces choses-là qui, regroupées, font des milliards. Les gens, quand ils entendent 787 milliards F Cfa, ils pensent qu’on va aller tirer dans des coffres-forts cet argent pour l’amener. Non, le Gouvernement travaille dans un espace et a plusieurs projets qui sont en train d’être faits et qui doivent continuer. Et d’autres qui doivent faire l’objet d’innovation. C’est la somme de l’ensemble de ces intentions-là qui font les montants qui sont alloués. Ce qu’il faut faire, c’est qu’après l’annonce, il faut avoir une équipe capable de porter les projets et de veiller à la bonne mise en œuvre. Car, le handicap majeur de notre pays, ce sont des problèmes de mise en œuvre. »

Le protocole de Rebeuss

« Les journalistes doivent mieux informer les populations. Le Président Macky Sall a très bien fait et je le salue et je vais écrire sur cela. Il nous a empêché d’avoir une série télévisée médiatisée qu’on va appeler le protocole de Rebeuss. Il a très bien fait de clore le débat parce que ce débat, ce sont les journalistes qui continuent à en parler mais il est clos. Tous ceux qui parlaient du protocole de Rebeuss pour plaire au Président, vous ne les entendrez plus revenir sur la question. Et pourquoi on ne doit pas parler du protocole de Rebeuss ? Ça nous inhibe, ça masque le bilan du Président Macky Sall. Les gens n’ont pas besoin de parler d’une chose qui a déjà eu lieu, qui a déjà été jugé et qui a eu un non-lieu. Pourquoi voudrions nous passer notre temps à parler de quelque chose qui a fait l’objet d’un non-lieu pour des questions de règlements d’ordre politique alors que nous avons des questions de développement qui nous attendent. C’est cela que le président de la République a voulu dire et il l’a dit au bon moment. Au moment où il vient, dans une zone, pour parler des questions qui intéressent les populations. Il a raison de ne pas être tiré vers le bas pour parler d’un problème qui n’a pas de sens et qui ne fait que créer des déchirures. »

Rapprochement entre Thierno Lô et Macky Sall

« C’est vrai qu’on me voit rarement dans les manifestations. Même quand j’étais dans le Gouvernement d’Abdoulaye Wade, j’allais rarement à l’aéroport pour accueillir le Président quand il revenait de voyage, parce que j’avais toujours des choses à faire dans mon ministère. J’ai fait ce que peu de gens ne font pas, c’est-à-dire, j’ai demandé à Monsieur Bruno Diatta qu’elles étaient mes obligations. Il m’a fait le compte rendu que je n’étais pas obligé d’aller à l’aéroport. C’est le Premier ministre, le ministre de l’Intérieur et les représentants des institutions qui avaient l’obligation d’y aller ou un ministre à qui on demande d’y aller. Je suis resté, la majeure partie de mon temps, dans mon bureau, en train de travailler. Je ne suis pas un homme qui, parce qu’on parle de remaniement ministériel, dois aller à l’aéroport pour qu’il me remarque. Il y avait ceux qui le faisaient. Moi, je reste dans mon bureau parce que le président de la République m’a confié un secteur ; il voit les performances que je suis en train de faire au niveau de ce secteur et m’a choisi sur la base de ma compétence et non sur la base de ma visibilité dans le cadre de manifestations. Depuis que j’ai été en alliance avec le Président Sall, je n’ai été qu’à deux manifestations du Président, c’est-à-dire quand les jeunes m’ont invité à leurs journées culturelles de Saly et l’autre jour quand il m’avait invité au King Fahd Palace. Je ne suis pas dans les médias pour injurier ou pour attirer l’attention parce que la personne avec qui je suis en alliance me connaît très bien. Il connaît mes capacités et il voit mes contributions. »

Rapprochement entre l’Apr et le Pds

« Je suis pour. J’ai toujours dit qu’un président de la République, on ne doit pas lui trouver des ennemis. Le président de la République est un serviteur de l’État. Il est là pour remplir une mission qui lui a été confiée. Il lui revient de pacifier l’espace, de protéger les personnes, biens et physiques et de faire de telle sorte que l’ensemble des intelligences et des compétences soient autour de lui pour qu’il puisse réussir sa mission. Je demande au Président de s’allier avec tout le peuple sénégalais. Ça doit dépasser le cadre du Pds. Il faut tendre la main à tout le monde. Faire de telle sorte que celui qui veut venir avec vous, vous l’accompagniez et l’accueillez pour qu’il puisse travailler et non venir pour partager les dividendes. Moi, je suis pour le rapprochement avec le Pds parce que ce parti a des compétences. Ce que les Sénégalais ne savent pas, c’est qu’ils ont affaire avec un Président très intelligent, très doué, qui est calme. Quand vous le regardez avec son calme olympien, vous pensez qu’Idrissa Seck est plus intelligent que lui ou bien Abdoulaye Wade, ou bien tel ou tel autre. Macky Sall a appris dans une bonne école qui est l’école de Wade, il a été ministre de l’Intérieur il connaît donc les personnes, il a fait le tour du Sénégal ce que nos opposants à part Wade n’ont pas fait. Aujourd’hui, il connaît l’administration et il connaît les hommes. Le Président Macky Sall est quelqu’un qui ne peut pas être influencé par des pancartes qu’on lève, il l’a vécu au Pds. Les agitations que les gens font dans la presse ne servent à rien. Il faut qu’ils se calment  parce qu’il connaît ces méthodes-là. »

Cheikh Moussa Sarr

4 Comments

  1. ki dafa sof

  2. tu a raison monsier sylla c monsieur il parle tros

  3. thierno bayil fen ek soce mesoulo am dara si secteur privé mag dou fen .macky te connait bien il sait pertinament tu est grand menteur.

Comments are closed.

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15