ACTUALITE

TIERS-MONDIALISATION DE LA DEMOCRATIE Ces contre-exemples qui nous viennent des Etats-Unis

  • Date: 8 novembre 2016

La présidentielle américaine est prévue aujourd’hui. Les Américains vont savoir, qui de Hilary Clinton des Démocrates et de Donald Trump, des Républicains, va désormais diriger l’une des plus grandes démocraties du monde, celle d’Alexis De Topville qui a inspiré bien des constitutionnalistes, y compris au Sénégal.

Toutefois, la campagne a été truffée de déviations graves qui ont surpris nombre d’observateurs à travers le monde. Les débateurs qui ont fait face à face, en l’occurrence les deux candidats, ont versé dans des polémiques très connues chez nous et que nous rêvons de dépasser. Les attaques d’ordre personnel ont prévalu ainsi que les menaces y compris d’emprisonnement.

Donald Trump et Hilary Clinton ont donné l’exemple hideux d’une démocratie américaine qui avait rêvé, à travers Barack Obama qui termine son mandat, d’un souffle nouveau après des années de Bush qui ont abouti à une véritable boucherie avec la mort de Saddam Hussein et de milliers d’autres personnes sur la base d’un mensonge d’Etat, à savoir l’existence d’armes chimiques en Irak.

Bien sûr, Barack Obama a fait rêver les Etats-Unis et le monde entier. Le premier Président noir des Etats-Unis n’a cependant rien pu faire contre la mort de noirs abattus par des policiers, caractéristique d’une société encore raciste avec un Etat parfois interventionniste à travers le monde, complice d’Israël dans la non-résolution de la question palestinienne et ami de pays comme l’Arabie saoudite que l’on accuse de propager le Wahhabisme, cet Islam radical, terreau de certains mouvements fondamentalistes.

Les Etats-Unis sont un paradoxe démocratique. Des élections libres, de fortes institutions démocratiques, avec cependant la possibilité qu’un fils soit président comme son père et qu’une femme puisse l’être après son mari.

En Afrique, ce serait très mal vu. Les déboires d’un certain Abdoulaye Wade ont commencé par là au Sénégal et en Côte d’Ivoire, Simon Gbagbo n’a pas bonne presse au point d’être traduite devant la justice pour divers délits liés à ses accointances d’avec son mari de Président.

Certes, dans le contexte américain, cela dérange moins, mais cela n’en fait pas moins un contre-exemple.

Si la campagne électorale se tiers-mondialise à ce point dans ce pays, c’est qu’il y a un indicateur assez important de l’obsolescence de valeurs démocratiques présentées comme universelles et qui, avec l’évolution actuelle du monde, sa mutation ont besoin d’être repensées.

Et aucun pays n’échappe à cet état de fait.

Au Sénégal par exemple, c’est l’argent qui parle durant les campagnes électorales et dans d’autres pays, c’est l’ethnie.

Les nouveaux leaders qui émergent, à l’image de Donald Trump, ont compris cette évolution, s’y sont adaptés. Critiqués publiquement, ils sont adulés secrètement et pourraient créer la surprise. Leur crédo, réussir économiquement d’abord et séduire intellectuellement ensuite et non l’inverse. Les valeurs classiques qui se sont universalises au fil des âges comme la solidarité entre peuples, le respect de l’autre, l’humanisme, etc. ne les intéressent pas, du moins publiquement.

Pour ces leaders, l’émigré, le pauvre, le chômeur, en somme les faibles, sont des inadaptés sociaux qui ne méritent aucune attention. Tant pis pour eux.

Ils ont su s’adapter aux mutations égoïstes et égocentriques en cours.

C’est dire que si donc Donald Trump ne gagne pas cette élection, d’autres Trump naitront aux Etats-Unis car ils pullulent déjà dans les différents pays du globe, surtout en Europe.

Assane Samb

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15