DSC_9727

TNT : Les ratés de la transition (Par Pascal Alihonou)

Annoncée comme une révolution, la transition de la télévision terrestre vers le numérique n’aura finalement accouché que d’une série d’interrogations.

Conformément aux engagements pris en 2006 à Genève, le Sénégal a basculé dans la télévision numérique le 17 juin 2014. La TNT (Télévision numérique terrestre) représente une avancée technologique  en matière de diffusion. La TNT offre, en effet, un confort d’image et de son de haute facture. Il suffit tout simplement d’avoir une antenne de type râteau et un décodeur vendu à 10 000 F Cfa grâce à une subvention de l’Etat.
Outre le règlement des disparités au niveau de la captation des chaînes de télévision (l’essentiel de ces chaînes n’étant pas disponible sur l’ensemble du territoire), la TNT offre plusieurs autres avantages. Avec la TNT, plus de programme raté (on peut suivre un programme en enregistrant un autre sur une autre chaîne). Avec la TNT, plus d’images parasitées, plus de disparités de son en changeant de chaîne… Les offres sont nombreuses et variées mais plusieurs questions persistent … à cause notamment d’une communication défaillante. Avec la TNT, le Sénégal a réussi une grande prouesse en étant le premier pays de l’Afrique francophone à effectuer la transition. Une fois le plus difficile effectué, le Sénégal a réussi une autre prouesse, celle de rater la communication liée à cette révolution. Aujourd’hui, les Sénégalais se posent des questions simples et pratiques :
Si un téléspectateur utilise un vieux poste téléviseur, comment va-t-il procéder ? Certains de nos concitoyens ignorent que si leur téléviseur a été fabriqué entre 1981 et 2006, il suffit d’acheter un adaptateur  TNT (il faut néanmoins reconnaitre que sur ce point  au moins l’information est plus ou moins passée). Par contre, s’il s’agit d’un téléviseur fabriqué avant 1981, il faudra le changer, car ce type de poste n’a pas de prise péritel pour brancher l’adaptateur TNT. Où et quand peut-on se procurer le décodeur TNT ? Les Sénégalais ont pensé qu’il leur est déjà possible d’obtenir le décodeur sur le marché. En réalité, seuls 5000 décodeurs ont été attribués à une cible bien choisie afin de procéder aux tests d’usage pendant une certaine durée. Sur la page facebook de la TNT au Sénégal les interrogations renseignent sur le degré d’incompréhension du process par les populations.

La grande campagne de communication d’EXCAF, chargé d’effectuer la transition n’a fait que rajouter à la confusion. En effet, les événements populaires organisés à Dakar et dans les régions ont plus porté sur l’opérateur lui-même que sur la sensibilisation des populations pour une maîtrise des avantages liés à la télévision numérique (quoi de plus normal à chacun son travail).
Une large campagne d’information voire de sensibilisation s’impose donc. Des spots, des sketchs, des démonstrations doivent être faits dans les principales langues parlées dans le pays, au niveau des différents organes de presse et même sur le terrain.
Malgré tous ces manquements, il faut saluer l’excellent travail effectué par le Contan et Excaf dans l’opérationnalisation technique de la transition vers le numérique.
Du reste, il est heureux de savoir qu’il est encore temps de prendre les dispositions nécessaires pour une transition réussie à tous points de vue.

Pascal Alihonou
Journaliste-Directeur de Publication SenActuWeb

Voir aussi

amies-heureuses-sur-plage

COMMENT PERDRE 5 KILOS RAPIDEMENT ?

Parfois, perdre un peu de poids peut faire un bien fou au moral. Avec les …