Accueil / SOCIETE / TOUBA Un réseau d’émigrants clandestins piloté par un marabout démantelé par les gendarmes

TOUBA Un réseau d’émigrants clandestins piloté par un marabout démantelé par les gendarmes

Un réseau de trafic de candidats à l’émigration clandestine établi au Sénégal et en Mauritanie et entretenu par un chef religieux a été démantelé par les gendarmes de la brigade spéciale de Touba. Les deux cerveaux ont été arrêtés, mais neuf autres membres ont pris la fuite. Ils sont activement recherchés.

Source le Soleil
Tout est parti de la mésaventure à Nouadhibou ((Mauritanie) d’une dizaine de candidats à l’émigration clandestine partis de Touba. Ces «fous de la mer», qui n’ont pas réussi à se rendre en Espagne, n’ont pas digéré leur mésaventure. Ainsi, après avoir erré dans le désert mauritanien, ils sont rentrés à Touba et décident de se rapprocher du responsable du réseau de ce trafic qui se trouve être un marabout du nom de Serigne Assane Fall. Alioune Diop, l’un des candidats à l’émigration et ses camarades demandent au chef religieux de leur restituer l’argent qu’ils avaient versé puisqu’ils ne sont pas arrivés à bon port. Ils avaient versé un acompte de 75.000 francs Cfa, soit un total 825.000 francs CFA reçus par Serigne Assane Fall. Mais c’est à Nouadhibou, lieu de leur embarquement que leur tentative de prendre la mer s’est brisée. Car les collaborateurs du marabout, des étrangers établis en Mauritanie plus précisément à Nouadhibou et nommés Prince et Mathieu, chargés de conduire les candidats à l’émigration, avaient, eux aussi, réclamé des sommes d’argent. N’ayant pas reçu ce qu’ils demandaient, les convoyeurs étrangers ont refusé d’embarquer les clandestins venus de Touba. Ainsi Alioune Diop et dix de ses camarades se verront obligés de retourner sur Touba. Une fois dans la capitale du mouridisme après leur tentative avortée, ils se rendront chez Serigne Assane Fall, sergent recruteur, pour réclamer leur argent. Auparavant, il y avait un autre intermédiaire du nom de Mame Marame Ndiaye, un boutiquier établi à Touba qui travaillait avec le marabout pour récupérer les sommes d’argent des clandestins. Face au refus de se voir restituer leur dû, l’un des émigrants clandestins décide de se rendre à la gendarmerie pour porter l’affaire aux pandores. Une enquête est aussitôt ouverte. Le marabout Serigne Assane Fall, convoqué et interrogé, reconnaît qu’il s’adonne à cette pratique depuis plusieurs mois. Il ajoute avoir organisé, à deux reprises, des expéditions vers les îles Canaries. Mame Marame Ndiaye, un de ses lieutenants, sera lui aussi arrêté et entendu par les gendarmes. Une dizaine de personnes appartenant au réseau sont recherchées par les gendarmes. Quant à Serigne Assane Fall et Mame Marame Ndiaye, ils ont été déférés au parquet de Diourbel vendredi dernier.


À voir aussi

Baptême à Linguère: Le « Lakh » intoxique 47 personnes

Une cérémonie de baptême a viré à l’intoxication alimentaire à Linguère. Apres avoir dégusté des …

Après Tilène, le marché de Thiaroye prend feu

Un incendie d’une rare violence s’est déclaré cette nuit aux environs de 4 heures du matin …